Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 22:00

 

C'est au coeur des grands parcs de l'Ouest Américain que nous ont conduit, cette fois-ci, nos rêves d'évasion... L'occasion de célébrer, à chaque minute, la passion que nous portons aux grands espaces de nature, une aubaine pour nous goinfrer d'horizons....

 

Une belle opportunité pour parfaire encore mon anglais. J'ai fait de grands progrès cette dernière année grâce à l'excellente méthode Effortless English (http://effortlessenglishclub.com ) du non-moins excellent et dynamique A.J. Hoge, ce qui devrait me permettre d'enfin mieux communiquer :-)

Nous avons prévu de traverser quatre états : l'Arizona, l'Utah, le Colorado et le Nevada en sillonnant des lieux aux noms mythiques : Route 66, Grand Canyon, Antelope Canyon, Lake Powell, Monument Valley, Mesa Verde, Moab, Arche Park, Canyon Land, Capitol Reef, Bryce Canyon, Zion Park...

Un florilège de paysages démesurés, grandioses, féériques, des endroits à couper le souffle...

Des moments d'exception qui vous dessinent un "Big  smile" sur le visage, et qui vous entrainent vers un "peak emotional state" pour un hymne à la nature et à la vie.  Extra happy, extra strong body and physiology. Breathe deep. Get that air going, get the blood going... huge smile, we start walking...

... Et l'irrésistible envie de hurler : Never stop the Dreams...Don't invest, Enjoy life, Rent the Best !

Et tant pis si everyone think we are super crazy... Let's go !

De Las Vegas, nous prendrons la direction de l'Arizona en empruntant un petit bout de la route 66. Nous rejoindrons alors Grand Canyon South Rim, puis Antelope Canyon et le lac Powell. Nous pénétrerons sur le territoire Navajos, dans Monument Valley à la frontière avec L'Utah . Après un petit arrêt chez les mormons de Bluff, nous prendrons la direction du Colorado et du parc de Mesa Verde avant de rejoindre Moab en Utah et les parcs de Arche, CanyonLand, Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion Park... Nous terminerons notre trip en regagnant la fabuleuse Las Vegas, tout en démesure.

Liens vers les albums photos de notre trip

Route 66

Grand Canyon

Antelope Canyon

HorseShoe Bend

Monument Valley

Mesa Verde

Moab 

Arche

Canyon Land

Capitol Reef

Bryce Canyon

Zion Park

Las Vegas

(Merci à Benja pour sle partage de ses photos de Las Vegas... Ma carte memoire était défaillante ce soir là)

L'Arizona

    

La mythique route 66

"Well, if you ever plan to motor west, Take my way, that's the highway, that's the best, Get your kicks on Route 66" - Bobby Troup. Ce petit air swing-jazzy repris par les Rolling Stones accompagne notre road-trip. Nous venons d'emprunter une petite portion de l'incontournable et mythique route 66 entre Las Vegas et le grand Canyon. Je m'imagine dans la peau de Dean Moriarty au coeur du roman de Kerouac : On the Road :  La "Mother Road" est le symbole de toute une génération d'américains épris de liberté et de voyage. Pendant quelques heures, nous revivons au rythme de la "beat generation" pour une ode à la vie libre et débridée, loin de tout conformisme.

Bien qu'elle ait disparu des cartes routières américaines depuis le milieu des années 80, des associations se sont créées pour réhabiliter la route 66 et la déclarer comme une route historique. Elle est aujourd'hui un incontournable monument à ciel ouvert de la culture américaine populaire des 50's et 60's.

Nous faisons d'abord halte à Hackberry General Store pour nous plonger dans les années 50. Dans un patelin complètement paumé  à quelques 30 miles de Kingman, un pittoresque commerce kitch regroupe un bric à brac de vieux souvenirs et photos sur la route 66, mélangés à d'incontournables bibelots made in china pour touristes. Une corvette rouge datant de 1956 se trouve devant l'entrée de la boutique d'antan. De vieilles pompes à essence, un cimetière de vieilles voitures, de vieilles plaques en tout genre, l'extérieur offre un très beau décor propice à la photographie. Bref, un petit arrêt qui vaut le détour.

Nous effectuons, un peu plus loin, un deuxième arrêt à Seligman, sur les traces d'Angel Delgadillo, le célèbre ancien barbier, qui s'est battu pour la survie de sa ville natale au moment de la construction de l'interstate 40. La rue principale du village est jonchée de caracasses de voitures peinturlurées. Une bagnole sort tout droit du dessin animé Cars. Elvis et James Dean posent fièrement à côté de pompes essence et de vieilles plaques d'immatriculations des principaux états traversés par la route 66. Le "barber shop" d'Angel est devenu un joyeux bric à brac où se mèlent toutes sortes d'objets à l'effigie de la route 66. Nous passons un bon moment à errer dans Seligman et nous savourons un délicieux milkshake au lait malté au Delgadillos Snow Cap.

Lien vers l'album photos : Route 66

 

Grand Canyon south rim

A land to Inspire our spirit - One of Earth's most powerful, inspiring Landscapes !

Mather point, yavapai point... A 2100m au dessus du fleuve Colorado, les formations rocheuses stratifiées du canyon réfléchissent la lumière du crépuscule pour notre plus grand plaisir.  Nous avons ateint la rive Sud du grand canyon. Le spectacle est colossale.  Ce monstre de nature détient bon nombre de records : 450 kms de long entre le lac Mead (à l'ouest) et le lac Powell (à l'est), une largeur variant de 5,5 à 30 kilomètres et une profondeur oscillant entre 1300 et 2000 mètres.

Le soleil vient de se coucher sur le géant, la fraicheur soudaine promet une nuit bien froide. Nous prenons la direction de Mather Campground où nous avons prévu de bivouaquer pour deux jours.  Situé, en pleine nature au milieu de la forêt, ce camping est immense comme la plupart des campings où nous nous établierons par la suite. Des douches sont possibles à l'entrée moyennant $2....Il peut être envisageable de s'y rendre en voiture, car elles sont très éloignées de la plupart des emplacements :-)

Nuit glaciale. Je regrette clairement d'avoir passé mon super duvet à ma frangine. Je me suis caillé toute la nuit. J'ai fini par revêtir trois couches de vêtements, un collant, des chaussettes et un bonnet pour pouvoir fermer l'oeil.

Levé à 6h, j'étudie le parcours du trail que nous avons décidé de suivre aujourd'hui en feuilletant the official Newspaper du Grand Canyon National Park. D'abord intéressé par la réputée Bright Angel Trail, et après conseil de Marie-eve qui nous a vanté la beauté du chemin de la kaibab-trail, notre choix final s'est finalement porté sur cette dernière. 

La rive sud du grand canyon est parfaitement aménagée. Un système de navettes gratuites et interconnectées relie les différents points de vue, équipements et départs de trek. La navette bleue relie les infrastructures de grand Canyon Village, les navettes oranges relient les points de vues situés à l'Ouest, les navettes rouges, quant à elle, partent en direction de l'Est.

Nous embarquons à bord du bus shuttle bleu puis orange jusqu'à Yaki point (2213m) , point de départ de la South Kaibak Trail.

Il est important de prendre une bonne réserve d'eau avant de se lancer dans le trail. Il n'y en aucun point de ravitaillement sur le sentier, juste des toilettes, à Cedar ridge (mi-chemin).

Nous quittons la rive en suivant une série de lacets exposés à l'ombre, à l'abri du soleil levant. Le sentier bien tracé descend rapidement au bout d'une première falaise jusqu'à l'un des points de vue les plus spectaulaires : Ooh Aah Point... Des onomatopées internationales qui traduisent d'elles-mêmes le spectacle vertigineux qui s'expose à la vue. Le grand canyon exhibe toute une palette de couleurs dans les marons-roses-orangés, rouges, blancs-crèmes, gris, verts... C'est un livre à ciel ouvert pour les géologues : les différentes strates rocheuses visibles sur les flancs témoignent chacunes d'une période géologique bien précise.

Le parcours oblique plein Nord et repart en lacets jusq'au col très aride de Cedar Ridge (1926m). Nous marquons une petite pause ici pour profiter du point de vue. La pyramide O'Neill Buttle nous fait face. Nous nous adonnons à quelques prises de vues.

Le chemin longe alors la pyramide à sa base et effectue un virage vers l'Ouest offrant de nouveau un magnifique panorama, puis la descente se fait plus pentue jusqu'à ateindre Skeleton Point . Une vue à 360° s'offre au regard. Tout en  bas du canyon , le puissant fleuve Colorado, chargé de sédiments, aux couleurs praline et caramel, serpente entre les falaises.  

Devant nous, un chemin amorce une descente vertigineuse de 480m sur environ 2,7kms avec une pente moyenne à 18%. C'est la redwall, un chemin qui mène jusqu'au Tip off et jusqu'à un pont au dessus du Colorado. De là, on peut rejoindre la Bright Angel trail pour le retour. Il est à peine 11 heures du matin, je suis tenté par l'aventure. Un groupe de jeunes français va d'ailleurs tenté l'expérience malgré le panneaux qui partout le déconseillent. Warning... "Hicking to the river and back in one day is not recommanded due to long distances, extreme temperature changes and a near 5,000-foot (1,500m) elevation change each way. If you think you have the attempt this extremely streamuous hike, please seek the advice of a park ranger at the backcountry Information Center". Benjamine, est plus que freiné par ce panneau alerte et pense déjà au 700m de fort dénivelée qu'il faut faire pour remonter d'ici à la rive du canyon... je choisi la raison, renonce et prends le chemin retour par Cedar Ridge. Certaines portions offrent de belles pentes que je gravis à grands pas... Je rejoins Cedar Ridge une vingtaine de minutes avant la frangine. Un convoi de mules guidé par un cow boy remonte vers Yaki point, nous suivons la caravane jusqu'au sommet...

13h passé, un peu frustré de ne pas avoir tenté la descente jusqu'au fleuve Colorado et la remontée vers la Bright Angel Trail, je réussi à convaincre Benjamine de m'accompagner pour effectuer une partie de l'Hermit Trail. Nous voilà, aussi tôt,  à bord d'une navette orange, puis bleue, puis rouge afin de rejoindre 40 minutes plus tard l'Hermits rest, point de départ de notre nouveau terrain de randonnée. Nous descendrons jusqu'au premier point de ce trail jusqu'à Hermit Basin et effectuerons quelques 400m de dénivelée supplémentaires. 

Le lendemain, nous nous rendrons à Desert View et au Visitor Center pour mettre un joli tampon sur notre passeport, en souvenir de cette belle rencontre avec le Grand Canyon.

Lien vers l'album photos : Grand Canyon

 

Antelope Canyon

Nous espèrions d'abord pouvoir fouler la légendaire et remarquable "The wave" accessible uniquement à 20 personnes chanceuses par jour. Nous avions postulé en nous inscrivant à la loterie internet à partir du site de Coyotte Buttes Permits https://www.blm.gov/az/paria/index.cfm?usearea=CB

Nous n'avons malheureusement pas été tiré au sort et n'avons pas obtenu de permis. 

Mais qu'à cela ne tienne... Le mystérieux et fascinant Lower Antelope Canyon nous aura fait oublier cette occasion manquée.  A proximité de Page, au milieu de nulle part, une cahute tenue par des idiens Navajos indique l'entrée de Lower Antelope Canyon. Je déguste un délicieux

Life Savers en approchant de la faille, sans me douter du spectacle grandiose qui va m'être offert. Après avoir descendu un escalier métallique pour rejoindre le fond de la gorge, nous sommes tout de suite frappé par la fabuleuse esthétique, par la beauté de ce lieu féérique. Les couleurs aux reflets rouges et jaunes-orangés se mêlent, se démêlent  au gré des raies de lumière qui pénètrent au fond de la gorge. Des strates ondulent comme des vagues sur les parois de l'étroit canyon. Je règle la balance de blanc de mon APN pour pouvoir capturer ces magnifiques couleurs. Il règne ici une atmosphère particulière, enchanterresse. L'endroit semble surnaturel. C'est un véritable bijou fasconné par l'érosion, le vent, les flash floods et la pluie... Une archerocheuse (Hasdestwazi en navajo) , une cathédrale naturelle. C'est beau ! Je profite de l'instant...

Lien vers l'album photos : Antelope Canyon

 

Lake Powell - Page

Nous gagnons le territoire de Page, anciens pâturages des Navajos, cédé au gouvernement des Etats-Unis. Nous traversons l'impressionnant barrage de Glen Canyon Dam pour rejoindre le Camp Ground qui surplombe le lake Powell. Après un bon moment de baignade dans les eaux du lac, nous montons notre toile de tente avant la tombée de la nuit.

Quelques steaks hachés cuits au barbecue pour nous concocter de délicieux hamburgers et quelques bananes flambées au chocolat... un dîner bien calorique pour résister au vent glacial... nous résistons au froid et nous lançons dans une folle partie de cartes à travers le jeu du saboteur : de bons moments de rigolade...

Le lendemain matin, nous faisons halte au bord du méandre du fleuve Colorado en forme de fer à cheval. Le HorseShoe Bend est un spectacle de nature qui vous pousse à lâcher un grand "Ouahhh !!!". Nou sommes sur le flanc de grandes falaises de grès ocres... la roche est très friable, nous évitons de nous approcher trop près du bord du canyon... A 340 mètres sous nos pieds, les eaux du fleuve Colorado, d'un vert profond, sillonne autour d'un immense rocher donnant la vision du fer à cheval.. Mieux vaut disposer d'un objectif très grand angle ou d'un fisheye pour capturer le paysage..

Je regrette toutefois d'être là trop tôt. Le soleil n'est pas encore assez haut dans le ciel et une grande partie du fleuve est dans l'ombre offrant un trop grande plage dynamique pour espérer réussir une photo correcte. Tant pis, nous n'avons pas prévu de musarder très longtems ici, il nous faut rejoindre Monument Valley dans l'après midi.

Lien vers l'album photos : HorseShoe Bend

 

Monument Valley

Après avoir dévoré un succulent et bien calorique reuben, nous entrons en territoire Navajos dans la vallée des rocs : Tdé Bii' Ndzisgaii, en langue Navajo, est un plateau constitué de hautes buttes de grès et des flèches élancées de 100 à 1000 mètres de haut qui pointent vers le ciel au milieu d'un vaste paysage stérile... Un désert qui a servi de toile de fond à de nombreux films. . La Mitchell Butte, les Gary Whiskers, Le big Indian, the Mittens, la Merrick Bute, the Three Sister, the Camel bute, the Totem Pole, The Ear of the Wind Arch... les formations rocheuses nous plongent au coeur des plus grands films de Western.. One upon a time in the West..Nous sommes en pleine chevauchée fantastique au côté de John Ford et de Jonh Wayne... Au John Ford Point, un cow boy cabre sa monture en hommage à la prisonnière du désert. Je me mets à siffloter un petit air d'Ennio Moricone en levant mon stetson... C'est le seul accessoire qui me donne un peu l'air cow boy :-)

Nous décidons de suivre un guide indien navajo qui nous mène, loin des sentiers battus, vers des lieux plus tribal, plus secrets, laissant la place aux mystères. Nous pénétrons dans un authentique Hogan, la demeure traditionnelle des peuples Navajo où des navajos nous partagent un peu de leur culture amérindienne. Chaque recoin du parc est l'occasion de légendes fantastiques... Un peu plus loin, aux abords d'une cavitée rocheuse marquée de multiples pétroglyphes, nous assistons à une danse cérémonielle célébrant cette terre sacrée... Allongés au sol, bercés oar des voix aériennes, les yeux fixés vers le haut de la cavité, nous observons la silhouette du big Hogan qui se transforme en un aigle majestueux : l'effet de l'opiacée naturelle sans doute !

Nous quittons ce territoire baignée par cette atmosphère mystique à la tombée de la nuit.. Le soleil se couche sur the Totem Pole. Hagoonee', il est temps de quitter nos hôtes d'un jour et de regagner notre camping qui est à quelques centaines de mètres de là dans l'état voisin en Utah.

Le lendemain matin, nous faisons un dernier petit arrêt aux bords de la Forest Gump Road, à l'endroit même ou Forest décidâ d'arrêter de courir.... Alors que je m'attarde à photographier l'endroit, Benja a regagné la voiture et fait mine de partir.. Elle me crie en pouffant de rire... Allez maintenant, cours, Philo, cours...

Alors, je me prête au jeu, je cours, je cours... et des noms, des mots me reviennent : Slow Burn... "Life is a marathon not a sprint... Unlike sprinters who focus on how fast they can get the finish line, endurance atheletes have no finish line. There is only the present moment in wich they must remain connected to their body, in tune with their every move." J'ai tout à coup l'irresistible envie d'imiter l'incroyable Stu Mittleman que m'a fait découvrir AJ. Hoge lors de l'une de ces fabuleuses et dynamiques leçons d'anglais. Even more energy !!!  et si je gagnais New york en courant... Je me sens bien ici, les grands espaces de nature ont le don de me révéler à moi-même. Je me sens en parfaite harmonie avec tous les organes de mon corps, c'est la fête à l'intérieur, si bien que je cours, je cours pour célébrer l'instant...

 

Lien vers l'album photos : Monument Valley

     

Le Colorado

Sur la route qui nous mène dans l'état du Colorado, nous faisons une petite halte chez les mormons de bluff en Utah. Cette petite ville a été fondée en 1880 par un groupe de pionniers mormons de l'expéditions de San Juan, ceux-là même qui ont créé la piste plus connue sous le nom de Hole in the Rock (Je vous livre un lien vers un site qui retrace leur histoire). Nous nous immergeons quelques heures dans l'ambiance "Petite maison dans la prairie" après que nous eussions revêtu des costumes appropriés.

Nous poursuivons plus tard notre route jusqu'à notre prochain objectif : Le parc de Mesa Verde situé dans l'état du Colorado. Ici, c'est le génie des êtres humains qui est mis en avant.

Entre le VIème et le XIVème siècle, les Anasazis, peuple amériendien ancêtres des Pueblo, ont construit des batiments troglodytiques sous d'immenses falaises de grés dans le canyon. Habitations rupestres, édifices incroyables comme Cliff Palace, Balcony House... nous déambulons au coeur d'un musée à ciel ouvert, enregistré au patrimoine mondial de l'UNESCO, découvrant un héritage culturel préhistorique, et archéologique époustoufflant. Après nous avoir interessés à quelques sites et points de vue incontournables : Spruce Tree House, Chapin Mesa Museum, nous effectuons quelques randonnées sur les sentiers du parc et notamment le Petroglyph point trail, une agréable piste qui permet d'observer des pétroglyphes creusés dans la roche et de profiter de belles vues sur le Spruce Canyon et Le Navajo Canyon.

Nous pénétrons au coeur des habitations en effectuant la visite de Balcony House. L'entrée est payante. Un ranger nous guide dans des passages aériens et escarpés dans les habitations indiennes nous permettant de découvir les lieux et les habitudes de vie des Anasazis.

De nombreuses Kivas, vastes structures souterraines circulaires, sont présentes sur les lieux. Elles étaient réservées aux cérémonies et au culte.

Nous traçons en fin de soirée jusqu'à l'immense camping Morefield Campground, là où nous avons prévu de passer la nuit. Il nous est vivement recommandé de ne pas laisser trainer de nourriture, ni de produits d'hygiène (gel douche, dentifrice...) dans les tentes mais de bien tout enfermer dans la voiture. Une population d'ours brun peuple le lieu. La nuit ne s'annonce pas très rassurante... Nous sommes d'ailleurs réveillé au petit matin par quelques bruits de frottements inquiétants. Peu téméraire,  je m'extirpe délicatement de la toile en espérant ne pas me

 retrouver nose to nose with a grizzly bear... Ouf, ce n'est qu'une poignée de cerf-mulets qui s'amuse avec les branches alentours.

Après le petit dej. nous partons pour une petite balade matinale dans les hauteurs du camping.

Lien vers l'album photos : Mesa Verde

Et nous mettons les voiles dans l'après midi direction l'Utah.

 

 

    

L'Utah

L'Utah est situé dans les montagne rocheuses et est considéré comme un paradis pour les amoureux de la nature notamment en raison de la diversité de ces paysages grandioses. C'est pour cela que nous avons choisis de terminer notre circuit par l'Utah. Ce sera la cerise sur le gâteau de notre fabuleux périple.

 

Moab

Moab est une agréable petite ville, coincée entre les montagnes et le fleuve Colorado. Au fil des ans, elle est devenue l'une des villes les plus dynamiques de l'Utah où les activités de plein air riment avec art de vivre. Elle a toujours un petit air de vacances : considérée comme la mecque du vélo de montagne, elle est également un très bon point de chute et de ralliement pour tous les amoureux de la nature qui arpentent les parcs alentours comme Arches ou CanyonLands. Nous avons prévu de rester deux nuits au camping SlickRock Campground.

Sur la route, à quelques 25 miles de Moab, nous faisons une petite halte à côté d'une magnifique arche naturelle  : la Wilson Arch. Nous montons sous l'imposant monument naturel qui jouxte et surplombe la route, un super avant-goût, une belle introduction à l'incoyable parc de Arches, dans lequel nous déambulerons le lendemain.

L'amérique tout en démesure :  au sommet du monticule sous l'Arche, captain' América nous accueille. Rencontre improbable, vue grandiose....

Après avoir atteint, notre camping et monté notre toile, nous partons en fin d'après midi dans un parc d'état pour effectuer le Fisher Tower trail.

Au son de Stolen Dance de Milky Chance, au traversons un décor de rêve, et rejoignons à 20 miles au Nord de Moab le départ des Fisher Tower. D'immenses monolithes s'élèvent ici au milieu du désert, fendant le ciel. La lumière du soleil couchant qui se reflète sur les tours naturelles ajoute indubitabllement ce quelque chose d'incroyable au décor. L'heure vespérale dépose de larges traes ambres sur le paysage.  Semblables à de grandes citadelles d'or, les monilythes exibent toutes leur opulence et nous sous sentons bien petits, bien pauvres, au milieu de ce trésor. Quelques fracassés de l'escalade, en pleine action, tentent l'invraissemblable exploit.. Gravir l'une de ces forteresses. Quel spectacle !!! 

Lien vers l'album photos : Moab 

 

Arches

Arches Park est la plus grande concentration d'arches naturelles au monde...  De multiples sentiers de randonnées serpentent au milieu de formations géologiques spectaculaires : Arches, murs de pierres, rochers en équilibre. Le décor est féérique, le parc est exceptionnel.

Nous passons une journée complète du lever du soleil au coucher du soleil au sein d'Arches Park.

C'est à la frontale que nous débutons le fabuleux Devils Garden Trail, un surnom démoniaque pour un circuit aux points de vues angéliques dans un coin de paradis . Nous rejoignons d'abord,Tunnel Arch et Pine Tree Arch puis assistons au levé du soleil sur Landscape Arch : la plus grande arche sur terre. Nous déambulons alors au mileu de mille joyaux de nature.. Les arches se succèdent au fil du sentier engagé : Partition Arch, Navajo Arch, Double O Arch, Dark Angel... Nous ne résistons pas à l'appel de la nature et nous nous hissons au sommet de Double Arch afin d'entonner un hymne à le vie.

J'aime ce sentier, j'aime ce grand espace de nature aux formes toutes plus exceptionnelles les unes que les autres.

Moi qui angoisse à l'idée de ne pas vivre chacun des instants de ma vie à fond... Ici, je suis rassasié, je n'ai plus l'obsession du temps. J'ai même l'impression de l'avoir semé. Ce soir, je pourrai dormir tranquile sans crainte de choper une ride de plus.

Un mamouth de pierre habillé d'un howdah semble m'observer. Je montrais bien dans le palanquin afin d'admirer le paysage grandiose et féérique du haut de cet animal sorti tout droit d'un rêve.

 

Le Devils Garden Trail bouclé, nous partons admirer la plus toutistiques  Windows Arch. Nous effectuons la boucle "Primitive loop trail" autour de North and South Windows et profitons d'une belle vue sur Turret Arch.

Nous terminons la journée par une belle grimpette jusqu'à l'incontournable Delicate Arch, symbole de l'Utah. Nous avons prévu d'assister au couché du soleil sur delicate Arch et de pique-niquer avant de redescendre à la lampe frontale.

Nous allons au pied de l'Arche pour faire quelques photos puis remontons pour assister à ces instants magiques où le soleil, agonissant, dans un dernier cri, va caresser Delicate Arch de sa douce coiffe rougeoyante...  "The black bag please..."... Des cris d'abord timides, puis des hurlements relayés par une équipe de warriors photographers, armés de trépieds, retentissent. Ils villipendent un pauvre diable qui a laissé traîner son sac à dos aux abords de l'arche et qui va les contraindre à user de Photoshop...

Le spectacle terminé, nous trinquons à la budweiser, dévorons un pique-nique accompagné de vin californien. Je coiffe mon bonnet et enfile ma polaire chubaka, cherchant une petite femme frileuse à réchauffer dans ma fourrure.

Ivre d'amour, Ivre de vue, c'est de façon épique, à la frontale, que nous redescendons avant de regagner notre camping à Moab.

Une superbe journée.

Lien vers l'album photos : Arche

 

Canyon Land

Direction Island in the sky, un plateau semi désertique d'où on peut admirer un dédale de canyons creusés par le fleuve Colorado et par la Green River.

Nous nous arrêtons d'abord à l'extrème sud du plateau à Grand ViewPoint Overlook qui domine une terre déchiquetée par les torrents furieux du fleuve Colorado qui se déversent les jours d'orage, y façonnant de spectaculaires labyrinthes de canyons.

Nous effectuons ensuite une petite randonnée au Green River Overlook pour découvrir cette fois les canyons creusés par la Green River et effectuons une petite balade jusqu'à Mesa Arch : une arche époustoufflante posée au bord du canyon d'où l'on peut avoir une vue imprenable sur tous les canyon de Islands in the sky. Le panaorama est incontournable et à couper le souffle... Les fleuves de l'Ouest américain sont des architectes de génie. Ils ont modelés la terre, en véritables artistes, pour nous offrir des paysages prodigieux, stupéfiants qui laissent un goût de merveilleux.

 

Lien vers l'album photos : Canyon Land

 

Capitol Reef 

Moins connu, moins foulé, plus sauvage que les autres parcs de l'Utah, Capitol Reef fut pour nous une très belle découverte. De gigantesques falaises, des canyons, des arches, d'immenses monolithes, une myriade de couleurs et de formations géologiques, bref de nombreux atouts qui méritent le détour.

Nous arrivons en soirée dans la zone de Fruita par l'UT24. Nous nous garons sur une aire de pique-nique pour effectuer une randonnée assez courte et bien balisée jusqu'à Hickman Bridge. Nous longeons tout d'abord la Fremont River et montons progressivement vers Hickman bridge qui se découvre soudainement tel un mirage... C'est un pont naturel de 40m de long et de 38m de haut... Une formation géologique impressionnante du à l'érosion et à la force des éléments. Un randonneur, allongé sur un gros bloc rocheux voisin de l'ouvrage, savoure le spectacle de nature...  

Nous passons sous le pont et profitons d'une très belle vue sur Pectols Pyramid en rejoigant le parking.

Nous gagnons alors le camping de Fruita où nous allons passer la nuit.

Le lendemain matin dès l'aube, nous partons admirer quelques pétroglyphes indiens datés du 8ème siècle, gravés dans la pierre. Il me semble apercevoir Kokopelli, jouant un petit air de flûte, se mouvant sur le rocher. Magicien, farceur, séducteur, conteur d'histoires, Kokopelli est un personnage mythique issu d'anciennes croyances amérindiennes. J'aime ce personnage et sa philosophie. Le Casanova Anasazi, souvent représenté avec un attribut mâle démesuré, invite à la fête, au carpe diem. Et voilà que le menestrel, esprit de la musique, du haut de ses 3000 ans, me murmure son petit air mélodieux : "Life is more fun when you don't take it so seriously"

C'est au son de la flûte, reprenant le refrain de Kokopelli que je rejoins le départ d'une belle randonnée : Cohab Canyon Trail.

La randonnée commence par une forte ascension en flanc de montagne jusqu'à l'entrée de Cohab Canyon. Nous progressons sur un joli sentier. La roche est percée de trous, d'alcôves... Le chemin bifurque vers un point de vue grandiose sur la région de Fruita et sur la route UT24 qui serpente au milieu des montagnes de la Waterpocket Fold. Capitol Dome, Navajo Dome s'offrent au regard.

Nous gagnons alors un amphitéatre aux teintes rouges-orangées, roses, jaunes, blanches... Un florilège de couleurs où se mêlent quelques hoodoos et autres formations rocambolesques, féériques.

Benja a réussi à dresser un lézard géant revêtu d'une cuirasse de bois. Nous montons sur le dos de l'animal qui nous dépose aux pays des rêves. De gigantesques monolithes  se dressent devant nous. C'est la porte d'entrée, le chemin qui nous mène au pays des contes et des légendes, là où notre esprit créatif s'échappe en déambulation, toujours plus loin, toujours plus haut vers un peak emotional state.

 

 

 

 

Lien vers l'album photos : Capitol Reef

Nous quittons Capitol Reef vers midi afin de rejoindre Le parc de Bryce Canyon.

 

Bryce Canyon

Welcome to Magic Land, Poetry in Stone !

Nous venons d'arriver à Bryce Amphitheatrer, sur la  Rim trail de côté de Sunrise Point. Même si l'heure n'est pas au lever du soleil, nous avons une vue imprenable sur les incroyables formations rocheuses qui semblent tout droit sorties d'un conte de fée. Nous empruntons la Queens Garden et la Navajo Loop pour descendre dans le canyon et nous mêler aux étanges cheminées de fées qui peuplent le lieu. De petits êtres vils ont pénétrés le jardin des merveilles... Couper leur la tête se met à crier la Reine à son armée de Hoodoos. Au pays des fées, l'imagination bat son plein... Et la queens Garden serpente littéralement au coeur d'un pays imaginaire. Quelques chipmunks, autres gardiens des lieux, accompagnent notre lente progression. Il est vrai que chaque pas est l'occasion de découvrir une autre merveille, alors nous faisons crépiter nos déclencheurs d'APN. Nous passons sous des portes naturelles creusées dans la roche, nous observons par ici au travers des fenêtres creusées dans des murs de roche la légion de hoodoos de Queen Victoria. Echappant à leur vigilence, nous nous faufilons aux pieds de la Reine, furieuse, que nous soyons arrivés jusqu'à elle. Nous fuyons son regard en nous engouffrant dans la Navajo loop, le sentier en lacets se resserre... Un bruit effrayant retentit. Nous avons bien failli être écrasés par Thor's Hammer , un hoodoo impressionnant. La reine n'a pas dit son dernier mot. Et nous voilà retranché au milieu d'un labyrinthe spectaculaire : Wall Street, un étroit canyon bordé de hoodoos gigantesques qui forment des parois insurmontables. Attention aux éboulis...  nous sommes prisonniers du pays des fées. Il ne manquerait plus qu'un gros bloc rocheux viennent nous réduire en poussière. Réduits au rang de microbes dans cet endroit fantasmagorique, nous trouvons finalement un fabuleux chemin en zig et en Zag qui nous remonte jusqu'à la Rim.

 

 

 

 

 

Après une bonne nuit, ponctué de rêves fantastiques au Sunset Campground, nous nous aventurons à nouveau dans Bryce Canyon en empruntant la Fairyland Loop. Un parcours moins foulé, plus sauvage que Queen Garden et Navajo Loop. Une très belle randonnée, tout aussi merveilleuse et tout aussi sujette à féérie. Nous cheminons dans un décor surnaturel et enchanteur admirant tantôt par ici Tower Bridge ou tantôt par là Chinese Wall.

A fairyland, les êtres féériques ne se cachent pas derrière un bloc rocheux ou derrière les eaux d'une cascade, ils se montrent au grand jour et ce sont eux qui vous regardent, vous cherchent, espèrant trouver dans chacun de nous, un peu de bonté.

Breathtaking !!! Incrredible !!!

Comment Dame Nature a t'elle bien pu créer ce fabuleux et merveilleux amphithéatre, ce si beau décor, si  propice aux contes fantastiques. Rien d'étonnant que Bryce Canyon ait été élu plus beau parc national de l'Ouest Américain.

 

Lien vers l'album photos : Bryce Canyon

 

Zion Park

Très différent des autres parcs du sud de l'Utah, Zion Park présente un impressionnant paysage de falaises imposantes que l'oxyde de fer a teintées de couleurs rougeâtres, et des gorges abruptes creusées par la rivière Virgin. All this is the music of waters !

Zion est un endroit réputé pour la beauté de ses sentiers de randonnée pédestres. C'est dans ce très bel espace de nature que nous terminerons notre chevauchée des parcs de l'Ouest américain. 

La circulation en voitures est interdite dans le parc d'Avril à Octobre pour éviter les enbouteillages. Il faut laisser son véhicule à l'entrée du parc. Mais un système de navettes très performant relie les différents points de vues et départs de randonnées.

Arrivés en soirée, nous effectuons une petite randonnée en prenant un peu de hauteur via la WaterMann Trail pour mieux observer notre nouvel espace de trek. Une vallée verdoyante creusée par la Virgin River et bordée de hautes montagnes colorées

Nous sommes accueillis par une tarentule au sommet du mont que nous venons de gravir.

Après quelques minutes de contemplation, nous redescendons et gagnons notre camping Watchman Campground que nous avons réservé pour deux nuits.

Au petit matin, nous partons nous confronter à l'incroyable et très réputée Angels Landing Trail. Une randonnée engagée tant par le dénivelé que par les passages délicats et vertigineux. A éviter, pour les personnes souffrant de vertiges.

Le parcours démarre à l'arrêt de bus The Grotto. Le sentier pavé  remonte d'abord la rivière Virgin puis devient au fur ét à mesure plus engagé. La pente s'élève plus durement. De grands lacets permettent de grimper sur le flanc Ouest du canyon. Un léger replat se faufile alors dans un canyon plus étroit et oblique à droite devant l'imposante séries de lacets des Walter's Wiggles. 

Un petit effort permet de passer cette belle épreuve et d'aller chercher sa récompense en atteignant Scout Lookout. La vue se déploie sur tout le canyon. C'est de toute beauté !

Mais on est pas au bout de nos peines... Loin de là. C'est maintenant que les choses se corsent...La suite du parcours est bien plus ardue. Un écriteau tempère les ardeurs et invite à la pudence. "Since 2004, six people had died falling from the cliffs on this route"

Un randonneur effrayé par ce qu'il voit s'est allongé devant la bosse. Découragé, il jure qu'il attendra l'érosion et n'ira pas plus loin.

Les 1,1 miles qui nous séparent encore du sommet se parcourent à l'aide de chaînes servant de mains courantes. L'étroit sentier - certaines parties ne font que 2 mètres de largeur - chemine sur une crête avec plus de 300m de vide de chaque côté.. Impressionnant, spectaculaire... Amazing.

"Stick to the trail, preserve the beauty"... J'ai lu cettte recommandation sur un écriteau un peu plus bas sur l'une des navettes du parc. Ici, il n'est pas question de chercher à quitter le sentier et les chaînes qui le bordent à moins de savoir voler.. I believe i can fly...

A certains endroits, l'ascension s'apparente à de l'escalade... J'aime cette bonne dépense d'énergie. C'est physique, c'est bon et c'est beau...

Et quand nous venons à bout du trail et atteignons le sommet de l'Angels Landing et ses 1763m, ça devient même magique, fantastique car le point de vue là haut est des plus remarquables.

Benja a souffert dans l'ascension mais elle m'a suivi jusqu'en haut. Bravo sister ! Cela mérite un beau portrait, histoire d immortaliser et de fêter cette belle réussite !

Une colonie de tamias rayés, peu farouche,  s'est donné le mot et nous a rejoint au sommet pour partager notre pique-nique.

 

Le lendemain matin, nous terminons en beauté notre séjour à Zion Park en allant parcourir les Narrows : un étroit canyon formé d'immenses parois de grés qui va en se rétrécissant.

Wrought by Water !

Le parcous s'effectue les pieds dans de l'eau à 12°, par moment jusqu'à la taille. Mieux vaut être bien équipé. Nous louons pour l'occasion des chaussettes en néoprène, des pompes adéquates et un bâton pour faciliter la marche. "Think you can outrun a flash flood... Try swiming in this"... Des images impressionnantes de Flash flood nous invite à la plus grande prudence. Qui pourrait survivre à cette subite montée des eaux ? Ainsi les Narrows peuvent vite se transformer en un horribl

e piège : un déluge d'eau, véritable torrent mortel. La météo est plutôt favorable aujourd'hui. Nous ne devrions pas être confronter à ces éléments.

Je n'avais jamais effectué de randonnées en marchant dans l'eau. C'est physique mais plaisant.J'aime cet élément, je m'amuse au gré des passages me jouant des courants. Je vis des moments incroyables au fond de cette gorge, les jambes immergés dans l'eau, usant de mon bâton de pèlerin, tentant de garder l'équilibre.

C'est une randonnée hors du commun, je vous la recommande, elle vous procurera à coup sûr de l'émerveillement.

 

 

Lien vers l'album photos : Zion Park

Le Nevada

Las Vegas

Après une quinzaine de jours au coeur de grands espaces de nature, le retour à Las Vegas provoque un surprenant contraste.

Welcome to the fabulous Las Vegas !!! Cité de la démesure !!! Cité du luxe, de l'argent, des spéctacles...

Ici, tout est plus grand, plus fou qu'ailleurs. Extravagante, Clinquante, Enivrante, Bruyante, Baignée de lunières, innondée de dollars.

Emportés par la foule, nous dévalons the Strip dans la soirée. Nous parcourons le monde en une déambulation. Le sphinx d'égypte cotoie la tour Eiffel ou un palais vénicien. Une gondole transporte des clients vers un casino.  La statue de la liberté et le pont de Brooklyn ne sont pas très loin du château d'Excalibur. Animations et spectacles aquatiques lumineux ponctuent notre chemin. Chubaka se promène sur le trottoir d'en face alors que juste à côté de nous, une jolie girl dans un costume sado-maso cravache l'un de ses clients en pleine rue.

Poussés par la foule, nous pénétrons le Caesar's Palace, tentons notre chance sur l'une des innombrables machines à sous, gagnons quelques dollars que nous redépensons aussi vite, poursuivons vers le Bellagio, puis le MGM... Le heures défilent. Argent, luxure nous dévorent bientôt...ennvrés,  embarqués bientôt dans une gigantesque Limousine, nous poursuivons la fête jusqu'à une wedding chapel. Benja, contaminée par l'exubérence, accomplit un acte fou en épousant un bel inconnu.

La folle nuit se termine à l'aube, aéroport de Las Vegas, avec la gueule de bois... Le retour vers la France s'annonce difficile.

 

_____________________________________

 

Parcourir l'Ouest américain fût une très belle aventure. Les paysages sont absolument grandioses, féériques.

L'occasion d'un véritable  Springboard for a new life !!! Une invitation à Vivre chaque minute du temps qu'il nous reste à fond, à savourer tous les délices de la vie... Déguster les jours au goulot, swinguer à la vie !

Never Stop the dreams.... Enjoy Life, rent the best !!!

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

plombier paris 29/12/2014 04:55

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.

Cordialement