Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 18:49
Le lac Amance fait partie des étangs de la Champagne humide de Ramsar reconnu le 5 Avril 1991 comme une zone humide d'importance internationale. Il représente un espace d'accueil privilégié pour les oiseaux d'eau.
Pèpère Jean et Philo profite d'un temps agréable pour ceinturer le lac Amance dans une petite rando au rythme tranquille.
Du port de Dienville, nous empruntons la digue du lac où passe la vélovoie sur environ 4 kms. Un héron cendré, alerté par le bruit de nos pas, s'échappe des joncs pour attérir à quelques dizaines de mètres plus loin sur une bouée reposant sur le lac. Philo surpris par l'envolé, a juste le temps d'immortaliser l'attérissage.
Un peu plus loin sur la digue, exhale une odeur putride difficilement supportable. Quelques grosses carpes en décomposition reposent sur les bords du lac. Pollution ? Un cliché rapide et nous fuyons au pas de course ces relans pestilentiels.
Nous atteigons le canal de jonction qui relie le lac Amance et le lac du Temple et empruntons un petit chemin blanc après le pont sur notre gauche. 150 m plus loin, nous faisons halte quelques minutes à l'observatoire ornithologique pour observer le vol plané d'un canard sauvage et les coups de quelques grèbes huppés qui se chamaillent.
Nous poursuivons le chemin blanc en plein soleil. Philo qui a oublié sa casquette est bien contient de retrouver une partie ombragée. Le chemin longe alors les rives du lac qui se trouve à notre gauche et une forêt à notre droite.
Pèpère Jean propose un petit arrêt sur une aire de pique nique pour manger quelques abricots. Il ramasse au pied d'un arbre un joli bolet qu'il dévoile au capteur de mon reflex.
Nous continuons le chemin... Le sentier est désert en ce mercredi. Nous croisons tout de même un cycliste,quelques adeptes des sports nautiques et une vache qui salue notre passage.
Nous atteignons la queue de retenue du lac et nous arrêtons de nouveau quelques minutes pour se déaltérer et pour reposer les jambes de pèpère Jean qui commence à souffler.
Une petite côte nous mène alors au pavillon Henri où nous dérangeons malencontreusement deux amoureux qui s'adonnaient dans leur voiture au plaisir de l'Amour. Nos deux tourtereaux sen vont finir leur union et leurs ébats un peu plus loin.
Un peu plus loin sur la gauche, nous empruntions un sentier humide à peine visible, longeant la rivière. Ce chemin nous mène à travers des hautes herbes au canal d'amenée. Nous regagnons la route pour traverser le canal et rejoindre un parking. Au fond à gauche de cet endroit part un petit sentier qui nous entraîne sur les rives sauvages du lac. Quelques moucherons et moustiques accompagnent nos pas plus pressants. Nous traçons au nord jusqu'aux tables de pique-nique et des petites jetées en bois. Nous partageons une orange et faisons quelques photos avant de poursuivre notre route par la voie aux larrons. Juste avant le D443, nous empruntons à gauche un chemin en lisière des pâtures... Pèpère Jean ramasse quelques coquelicots et progresse entre les champs de blés, les feuilles de tournesol et le colza qui n'est pas loin dêtre récolté.
Nous continuons le sentier et rejoigons le parking côté plage... Nous fonçons à la première brasserie pour avaler gloutonnement une belle coupe de glace.

Lien vers album photos

Ceinture-lac-amance Ceinture-lac-amance

Partager cet article

Repost 0

commentaires