Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 23:00

Antoni Gaudi (1852-1926) - prononcer Gaodi - est un architecte espagnol de génie, doté d'une créativité hors du commun tant au niveau architectural qu'au niveau fonctionnel et décoratif. Sept de ces oeuvres sont d'ailleurs classés par l'UNESCO au patrimoine mondial de l'humanité.

Pour notre seconde journée de visite de Barcelone à pieds, nous avons décidé de suivre les traces de Gaudi. Bluffant, hallucinant, ses réalisations sont de toute beauté...

 

Après un petit déjeuner au coeur du quartier gothique, nous rejoignons le centre névralgique de Barcelone : la grande plaça Catalunya qui sert de jonction entre le vieux centre historique et le quartier moderniste de l'Eixample.

Nous empruntons le Passeig de Gracia en direction de notre premier point d'arrêt : la casa Batllo.

CasaBatllo-1-048La casa Batllo, située à côté de la casa Amatler, ne passe pas inaperçue : Sa façade, ondulée est composée d'une mosaïque de verre et de céramique. Les balcons ressemblent à des fragments de crânes avec des ouvertures pour les yeux et le nez, les colonnes du grand salon du premier étage ont la forme d'os humains. Autant de détails qui font penser à un squelette. Le toit ressemble au dos arqué d'un dragon et les tuiles en céramique qui le recouvrent à ses écailles. Une allégorie à la légende de Saint Georges tuant le dragon. Sous le soleil, la maison donne l'impression d'être en mouvement, et d'onduler comme des vagues. C'est simplement stupéfiant ! la foule qui fait la queue pour visiter l'immeuble témoigne de l'engouement pour l'oeuvre de Gaudi.

Après 45 minutes d'attente, nous pénétrons dans la casa Batllo. L'intérieur est tout aussi remarquable et imaginatif :  Nous montons par un escalier en bois qui rappelle étrangement une colonne vertébrale, qui pourrait appartenir au supposé dragon. Ici aucune ligne droite et rien n'est laissé au hasard. Foyers, escaliers,  meubles, poignées de portes et de fenêtres, espaces permettant de ventiler et de faire entrer la lumière naturelle... tout n'est que génie. La visite qui dure plus d'une heure jusqu'au toit terrrasse n'est que pure merveille.

 

Lien vers l'album photo dédié à la casa Batllo : Barcelone---casa-Batllo Barcelone---casa-Batllo

 

Bluffés, nous échangeons un regard passionné et poursuivons notre route Passeig de gracia, pour rejoindre un peuPedrera-1-009 plus haut, sur notre droite, la casa Milà surnommée : la Pedrera. Cet immeuble est là encore signé Gaudi. Il ressemble à un immense bloc de pierre ondulant. Ses ouvertures semblent creusées dans la masse et sont ornées de ferronnerie avec des formes végétales faisant penser à des algues. La foule est de nouveau très nombreuse devant l'édifice. Il nous faudra attendre 1h20 avant de pouvoir pénétrer dans l'enceinte du bâtiment.

Nous accédons à la cour intérieure de l'immeuble. Les appartements spacieux sont disposés le long de la façade autour de deux patios circulaires. La casa milà abrite notamment un musée présentant une étude de l'oeuvre de Gaudi. Sur la terrasse du toit, nous nous retrouvons face à de surprenantes sculptures revêtues de collage céramique et de marbre. Les cheminées rappellent des guerriers casqués, ce qui donne à cette espace un aspect fantastique et futuriste. La terrasse offre également une belle vue sur Barcelone... Un peu plus loin... La Sagrada Familia parait à portée de main.

 

Lien vers l'album photo dédié à la casa Milà: Barcelone---la-predrera Barcelone---la-predrera

 

ParcGuell-1-052Nous continuons notre balade vers le sud en direction du parc Güell. Nous y accédons par une pente raide. Des escalators nous facilitent l'ascension. Nous empruntons les nombreux sentiers de promenade du parc et nous nous laissons porter par ce fascinant voyage.

Nous accédons à une allée soutenue par des colonnes torsadées semblant avoir poussées du sol comme par magie... elles paraissent toutefois naturelles, on dirait des troncs d'arbres. Nous débouchons sur une grande esplanade circulaire offrant une vue imprenable sur Barcelone : la Sagrada familia et  la Torre Agbar surplombent la ville.

La place est bordée par un banc circulaire de 150 m de long, ondulant comme un serpent, et recouvert d'une mosaique de céramique multicolore. Céline me rappelle que c'est en ce lieu que la scène du film l'auberge espagnole entre Romain Duris et Judith Godrèche a été filmée . Voilà une invitation plus que tentante... Mais aujourd'hui l'esplanade est bondée et notre étreinte, même fugace, ne passerait pas inaperçue.

Nous rejoignons l'entrée du parc et son escalier gardé par une salamandre.

Encore hypnotisés par la féérie de cet espace de verdure, nous poursuivons le chemin en direction de la Sagrada Familia.

 

Lien vers l'album photo dédié au parc Güell : Barcelone---Parc-Guell Barcelone---Parc-Guell

 

La construction de la Sagrada familia a débutée en 1882. Elle est inachevée et demandra encore des dizaines SagradaFamilial-1-001d'années de travail.

Derrière les branches d'arbres de la place de la Sagrada Familia, la Façade de la passion de l'édifice se dessine petit à petit. Le porche présentant la mort du christ est composé de six colonnes inclinées. Cette façade a un aspect nu et austère avec des formes géométiques en arête et contraste totalement avec la façade opposée de la nativité. La façade présentant la naissance de Jésus christ est la seule construite par Gaudi et est particulièrement chargée. Chacune de ses façades est prolongée de quatre tours surmontées de flèches paraboliques. De gigantesques grues et échaffaudages encadrent le temple  et  témoignent des travaux perpétuels. Après 1 heure d'attente et 11€ par personne, nous pénétrons à l'intérieur de la Sagrada Familia et  là stupéfaction !!   Mises à part les colonnes et les voûtes, tout n'est que chantier en construction : le prix de l'entrée est somme toute un peu élevé pour admirer des échaffaudages. Il nous faudrait payer 5 € de plus pour pouvoir monter en haut des tours mais l'orage violent qui s'abat maintenant au dehors rend impossible la montée.

Nous nous dirigeons vers la crypte de la Sagrada Familia, là ou repose Gaudi, pour saluer cet architecte de génie.

C'est ici au pied de cette emblème de Barcelone :  la Sagrada Familia que nous terminons notre balade sur les traces de Gaudi... Gaudi y consacra d'ailleurs les 40 dernières années de sa vie.

 

Lien vers l'album photo dédié à la Sagrada Familia  : Barcelone---Sagrada-Familia Barcelone---Sagrada-Familia

Partager cet article

Repost 0

commentaires