Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 23:00

  LacBlanc-051LacBlanc-106LacBlanc-147LacBlanc-183LacBlanc-210

Données de la rando

Durée : environ 7h (dont 3h de montée, 2h de descente et 2h de balade sur le site du lac Blanc)

Altitude départ : 1417 m

Point culminant : 2352 m

Dénivelée : + 1216 m

Description : un itinéraire incontournable  de la vallée de Chamonix. Un panorama inoubliable sur la chaîne du Mont Blanc et sur le massif des Aiguilles rouges.

Accès : Depuis Chamonix, prendre la direction d'argentière. Après avoir dépassé le village, continuer la route jusqu'à dépasser Tré-le-Champ. Le parking se situe au début du col des Montets environ 500m après tré-le-Champ.

Difficulté : Difficile

Carte IGN : 3630 OT

Album photos de la rando :  Mont-Blanc---lac-blanc Mont-Blanc---lac-blanc

 

Fil de la rando

Nous stationnons à proximité du Chalet de la réserve naturelle des Aiguilles rouges et empruntons un petit sentier qui indique la direction Lac Blanc (3h). Le sentier semble débonnaire. Il traverse le jardin botanique. Des inscriptions nous renseignent sur quelques specimen de la flore locale... Mais très vite, le sentier s'élève... Ca monte, Ca monte raide. Le chemin enlace la pente, se blottit aux creux du ravin. L'asecnsion est rude mais la vue tellement incroyable qu'on en oublie presque la forte dénivelée. Face à la montagne des posettes, on découvre au nord les montagnes de Barberine et d'Emosson sous un grand soleil matinal. Au sud, l'imposante aiguille Verte et les Drus enneigés scintillent. Nous progressons doucement mais surement... L'ascension s'oriente maintenant au sud pour ouvrir la vue sur la vallée de Chamonix où le massif du Mont Blanc apparaît progressivement. Après une longue série de lacets, nous franchissons une zone plus escarpée faite de blocs de rochers et nous nous hissons sur un replat au pied d'une falaise. Nous foulons une belle prairie d'altitude qui a revêtit son habit d'automne. La montée se fait maintenant plus douce. Les aiguilles rouges apparaissent à notre droite. Le sentier poursuit et alterne montées et descentes douces jusqu'à atteindre les deux premiers lacs de Cheserys. Une nouvelle pente nous mène au lac supérieur de Cheserys qui offre une manifique vue sur la chaîne du Mont Blanc. Un groupe de randonneurs profite de cet endroit paisible pour pique-niquer aux abords du lac. Encore une centaine de mètres de dénivelée et pas les moindres... Nous franchissons un dédale de blocs pentus à l'aide d'une échelle metallique puis gravissons quelques dizaines de marches de bois. Le chalet du lac blanc est à vue.. Nous franchissons un dernier gros bloc rocheux et débouchons devant un petit refuge... Le lac apparaît, serti dans son écrin de roches. Niché dans le cirque de l'Aiguille de Belvédère et des aiguilles Crochues. Un véritable bijou ! Nous sommes maintenat au milieu de la carte postale... Nous dénichons un emplacement sur les hauteurs du lac pour nous détendre et découvrons qu'en réalité, le lac Blanc est constitué de deux lacs. La lumière est très forte, trop forte... Je n'arrête pourtant pasde déclencher l'obturateur... Le spectacle est fabuleux.. Mais je me jure de revenir un jour bivouaqué ici pour profiter de la lumière du levé et du couché ...

Nous partagerons notre pique-nique avec des chocards à bec jaune. Je laisse Benja se reposer une petite heure. Je pars sur un sentier disque jaune qui grimpe en direction des Aiguilles rouges et me promène au milieu d'un dédale pierreux pour rejoindre enfin Benjamine qui m'attend sur les hauteurs au dessus du Chalet du lac.

Après près de 2h magiques sur le site du lac Blanc, nous decidons de prendre le chemin du retour. Une longue descente qui mène à rude épreuve nos tendons. La descente est ponctuée par la rencontre de bouquetins peu craintifs.... une très belle journée. Nous regagnons notre bivouac.

Partager cet article

Repost 0

commentaires