Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2013 6 03 /08 /août /2013 13:09

Dubrovnik -38 Jour2Lokrum -029 Jour6Mljet008 Jour6Mljet093 Jour7Peljesac -128

 

Au sud du pays, longeant la mer adriatique, la région de la dalmatie est une des régions les plus attractive de la Croatie grâce notamment à ses richesses insulaires, naturelles et culturelles...  Dubrovnik et sa vieille ville classée au patrimoine mondiale de l'UNESCO, ses traditions culturelles, ses iles alentours et son parc national (ile de Mljet), ses baies sauvages et secrètes aux eaux calmes et cristallines, sa chaîne de petites montagnes dans la péninsule de Peljesac sont autant d'atouts...

C'est au coeur de ce ravissant décor méditéranéen sous une chaleur brûlante, somme-toute un peu trop suffoquante (pour la randonnée), que s'est jouée notre petite semaine d'escapade en pays HRVATSKA.

J'ai jaugé spécialement le programme de la semaine, de façon à ce qu'il s'adapte le mieux possible aux aspirations de ma fille Morgane qui m'accompagne lors de ce voyage, mais je souhaite aussi qu'il soit un même temps de découverte à pied des plus beaux paysages de la dalmatie.

Nous séjournerons deux journées dans un appartement d'hôte à Dubrovnik de façon à découvrir sa vieille ville et afin de profiter, à quelques encablures de là, sur l'île de lokrum, d'une promenade au coeur d'une nature luxuriante entrecoupées de baignades dans des petites criques sauvages.

Nous effectuerons alors un transfert jusqu'à l'île de Korcula (prononcer Kortchoula) où nous séjournerons 5 nuits dans un appartement d'hôte. Nous effectuerons quelques randonnées en étoile sur l'île de Korcula, l'île de Mljet, et sur la péninsule de peljesac.

Nous terminerons notre semaine d'escapade en rejoigant la petite ville de Cavtat, proche de l'aéroport.

Lien vers les albums photos de l'escapade

Dubrovnik :  Croatie---Dubrovnik Croatie---Dubrovnik

île de Lokrum :  Croatie---Lokrum Croatie---Lokrum

Korcula  Lumbarda :  Croatie---Lumbarda Croatie---Lumbarda

Ville de Korcula :  Croatie---Korcula Croatie---Korcula

île de Mljet :  Croatie---Mljet Croatie---Mljet

peljesac Sveti ilija :  Croatie---Peljesac-Sveti-Ilija Croatie---Peljesac-Sveti-Ilija

 

Dubrovnik -29 Dubrovnik -34 Dubrovnik -40 Dubrovnik -01 Dubrovnik -59

Jeudi 25 juillet 10h : Dubrovnik, perle de l'adriatique

Lien vers l'album photos de Dubrovnik :  Croatie---Dubrovnik Croatie---Dubrovnik

Après un peu plus de 2h15 de vol depuis Paris Orly via la compagnie easyjet, nous atterrissons à l'aéroport de Dubrovnik. Il fait déjà 32°C.  Après avoir récupérés nos bagages et échangés quelques euros en kuna (HRK), la monnaie locale ( 1€=7,5 HRK), nou nous dirigeons à l'extérieur de l'aéroport à la recherche de "l'Airport Schuttle Bus". Pas la peine de chercher bien loin, le bus qui assure la liaison vers Dubrovnik (située à un peu plus de 20kms de l'aéroport) est garé juste devant les portes de sortie de l'aéroport. Le ticket coûte 35 HRK/personne (soit un peu moins de 5€). le trajet vers Dubrovnik dure environ 30 minutes (old town) ou 40 minutes (Main Bus station vers port Gruz). Il emprunte une route côtière sinueuse offrant une très belle vue sur la mer adiratique et sur ses îles. Il y a beaucoup de circulation et aucun trottoir... Il ne fait pas bon être piéton par ici.

Nous descendons au terminal du bus à Port Gruz, la station la plus proche de notre location. A la sortie du bus, nous sommes assiégés par de nombreux locaux qui nous proposent leurs maisons ou appartements d'hôte. Muni d'un plan de la ville, nous nous mettons en quête de trouver notre lieu d'hébergement, ce qui n'est pas une mince affaire. les 900 mètres que nous devons parcourir, munis de nos sacs à dos et de notre gros sac de bagage commun (environ 15 kgs), ne sont pas de tout repos. Non seulement la rue n'est pas simple à trouver et nous devons faire appel à de nombreux locaux pour nous diriger (Heureusement, la plupart parlent anglais), et  la dénivelée pour la rejoindre est impressionnante. Près de 300 m positive. Un enchevêtrement de petites ruelles piétonnes en escaliers plus loin, des centaines de marches plus haut, nous gagnons enfin notre appartement de location. Nos hôtes nous accueillent chaleureusement en Croate. Secondés par leur fille qui maîtrise la langue anglaise, ils nous dispensent toutes les informations utiles concernant notre hébergement. 

Il est presque midi. Bien qu'un arrêt de bus se trouve à proximité de notre hébergment et qu'il mène directement à l'entrée principale de la vieille ville de Dubrovnik (PILE GATE), nous décidons de gagner la vieille ville à pied sous la chaleur (environ 2kms).

Dubrovnik : "The Pearl of The Adriatic", est une destination phare de la côte dalmate. Une tripotée de véhicules (bus, voitures...) cherche desespérément une place de parking à proximité de la vieille ville dans une agitation tumultueuse. Mieux vaut y venir tôt pour espérer pouvoir se garer en période estivale.

Une foule dense, telle une nuée d'insectes, s'agglutine autour de la porte PILE, afin de pénétrer au coeur de la vieille citée dalmate. Nous rejoignons la foule et pénétrons dans RAGUSE par un petit pont de pierre qui enjambe un fossé et qui rejoint une épaisse muraille que nous franchissons via une porte gothique.

Et là, la magie opère... Voilà que s'ouvre la longue perspective de PLACA (stradum) qui traverse la ville de part en part comme un trait. L'intérieur est entièrement piéton et on se prend à flâner des heures dans ses petites ruelles, escortés de palais et d'églises, découvrant au hasard une nouvelle petite place ou de nouvelles perspectives. Un amoncellement de ruelles en escaliers montent de part et d'autes (Nord, Sud) de l'artère principale. Au bout de PLACA, se trouve le vieux port. 

Après avoir foulé une paire d'heures les petites ruelles de la ville, nous décidons d'effectuer le tour des remparts. Il faut compter près de 2h et 90HRK/pers.(12€) pour effectuer l'itinéraire mais la balade est véritablement incontournable. D'ici, Dubrovnik est unique, la perle de l'adriatique tient toutes ses promesses. Un corset de murailles entoure la ville face au bleu de la mer. Le panorama est splendide. Même la chaleur accablante en ces heures de pleine journée n'entâme pas notre enthousiasme. Chaque mètre parcouru sur cet ensemble exceptionnel procure son lot de surprise et flatte le sens de la vue. Que c'est beau !

Pour terminer notre visite de Dubrovnik, nous gagnons Tvrdava Minceta. Après avoir gravi les escaliers à proximité de la porte PILE, nous grimpons en suivant le chemin de la ronde, en direction du fort : une formidable masse circulaire dressée au plus haut de la muraille sur son angle nord-ouest. l'occasion de réaliser d'autres vues de Dubrovnik, bercés par les chants croates qui émanent d'une petite plage de rochers située un peu plus bas. Les paysages et les chants croates nous rappellent et nous transportent l'espace d'un instant jusqu'à la Corse. C'est vrai qu'il y a de nombreuses similitudes.

Fatigué par cette longue journée et par la chaleur, nous restons ici à l'ombre une petite heure, assis sur un banc, surplombant une crique et  regardant plus bas deux équipes de Waterpolo s'affronter.

Nous terminons notre journée par un petit resto situé dans la vieille ville avant de regagner toujours à pied notre logement.

Lien vers l'album photos de Dubrovnik :  Croatie---Dubrovnik Croatie---Dubrovnik

 Jour2Lokrum -022 Jour2Lokrum -033 Jour2Lokrum -063 Jour2Lokrum -126 Jour2Lokrum -065
Vendredi 26 juillet : l'île de Lokrum

Lien vers l'album photos de Lokrum :  Croatie---Lokrum Croatie---Lokrum

8h : Nous rejoignons le petit port de la vieille ville de Dubrovnik pour y trouver le bateau qui effectue la liaison vers l'île de lokrum, située à quelques encablures du port de Old Town (600m du littoral).

La traversée aller/retour (il n'y a pas d'hébergements sur l'île) coûte 60HRK/pers. et dure environ 10 minutes. Notre objectif de la journée est de parcourir l'îlot de fond en comble (il ne fait guère plus de 2km2). Une balade au milieu d'une nature luxuriante, à l'ombre, pour fuir la forte chaleur (environ 33° à l'ombre aujourd'hui) et pour dénicher ici ou là de petites criques sauvages afin de se jeter à l'eau.

A l'arrivée sur l'île au petit port de Portoc, nous sommes d'abord surpris par l'intensité du chant des cygales et des grillons... Une véritable cacophonie à laquelle on s'habitue au fil de la marche. Il faut dire que l'île est une réserve naturelle recouverte d'arbres : pins, eucalyptus, cactus, agaves, aloes.. Les seuls habitants qui vivent là, à l'année, sont des paons qui se promènent en toute liberté. Pas de voitures, pas de routes, seuls quelques petits sentiers qui nous invitent à la balade au milieu de la végétation.

Une petite carte de l'île en main, dégôtée à la forest-ranger's house, nous suivons les pancartes qui jalonnent les sentiers de l'île en direction du jardin de maximilien, puis de MRTVO MORE (la mer morte), un petit lac salé qui git au milieu des rochers, alimenté par la mer adriatique via des grottes souterraines. Un espace très prisé par les enfants ou les non-najeurs. Au dessus du petit lac, la côte tombe en falaise abrupte dans la mer. A quelques dizaines de mètres au NW, quelques baigneurs chevronnées se jettent dans l'eau à partir de plateformes rocheuses réparties à différents niveaux et différentes hauteurs de la falaise. Nous poursuivons notre chemin en longeant la côte occidentale de l'île, toutes les dizaines de mètres, des petits escaliers mènent à la côte rocheuse où des petites échelles aménagées descendent directement dans l'eau et invitent à la baignade. Nous effectuons une première halte dans une petite crique de rochers et nous nous jetons dans l'eau cristalline. Nous sommes totalement seuls. les rochers sont très coupants. je m'entaille un doigt de pied mais rien de bien grave. Nous regrettons de ne pas avoir de masques, de palmes et de tubas pour profiter des fonds marins. J'effectue tout de même quelques prises de vues sous l'eau à l'aide de la gopro.

Après ce petit temps de baignade, nous empruntons un sentier ponctués de belles trouées dans la végétaion offrant de très belles vues sur Dubrovnik. Nous grimpons à la forteresse de fort Royal (le point le plus haut de l'île). Il faut faire un bel effort pour gagner la forteresse et pour pouvoir admirer en son sommet Dubrovnik, Cavtat et les îles environnantes.

Après l'effort, le réconfort, nous redescendons sur la baie de Portoc en empruntant une allée de cyprès.Il fait très chaud et nous avons déjà épuisé nos réserves en eau. Une petie halte dans un petit bar de l'île pour nous désaltérer, nous gagnons le bord de mer où nous mangeons nos casse-croûtes puis nous nous baignons une nouvelle fois à proximité d'une plage de naturistes. Il faut dire que les naturistes ont fait de la côte orientale de lokrum, leur domaine.

Après le repas, nous repartons fouler l'île : le complexe du monastère, le jardin botanique....

Malgré l'ombre présente partout sur l'île, il est bien difficile de marcher sous la chaleur. Morgane me supplie d'en terminer avec la marche et me suggère de repartir sur la côte occidentale dans la petite crique dégôtée le matin même. Nous nous adonnons aux joies de la baignade en eaux cristallines durant au moins deux heures avant de prendre le chemin du retour vers Dubrovnik.

De retour à l'appartement, je réalise quelques clichés du coucher de soleil sur port GRUZ.

Lien vers l'album photos de Lokrum :  Croatie---Lokrum Croatie---Lokrum


Samedi 27 juillet : Transfert à Korcula

L'île de Korcula est idéalement sitiuée pour aller d'une île à l'autre. C'est pourquoi j'ai décidé de rejoindre cette île et d'y demeurer les cinq prochaines nuits. De cet endroit stratégique, j'ai l'intention d'organiser quelques randonnées en étoiles.

Pour aller à Korcula de Dubrovnik, il faut d'abord traverser une grande partie de la péninsule de peljesac jusqu'à Orébic. 112kms sur une petite route sinueuse de montagne, puis emprunter un bateau qui fait la traversée vers l'île. Pour effectuer ce transfert, j'ai fait appel aux services d'une agence locale Korkyra Info qui a une agence à Dubrovnik et à Korcula. (Coût du transfert 150 HRK/pers.)

Le départ de l'agence de Dubrovnik est fixé à 14h. Le transfert en bus jusqu'à Dubrovnik a duré environ 2h30, puis 20 minutes de bateau pour rejoindre korciula. A l'arrivée au port de Korcula, L'agence nous dépose directement à notre appartement situé à environ 1,5kms du centre. Merci...

Nous consacrons le reste de la journée à la logistique  :

- courses au supermarket Tommy. Un ravitaillement pour tout notre séjour

- obtention d'informations diverses à l'office de tourisme (map, time table des bus sur l'île, hicking map des sentiers de l'île, tarif des taxi boat vers les îles...). Même si Korcula est une destination privilégiée des français, personne ne parle un mot de français... L'anglais est obligtoire... Même si j'use souvent du "Coulld you repeat, please. I didn't catch what you said". je fini toujours par comprendre... mais s'exprimer est une "autre paire de manches". Morgane se fout de mon accent so frenchy.

En discutant avec la personne de l'office de tourisme, je compends que les sentiers sur l'île sont assez peu balisés. Il va falloir se débrouiller et s'orienter à la boussole. La carte des sentiers qu'on me propose est très loin d'une carte IGN. Une vulgaire carte de l'île avec des traits dessinés en pointillés sans waypoint ou point de repères. Aie !

 Jour4Lumbarda -007 Jour4Lumbarda -017 Jour4Lumbarda -042 Jour4Lumbarda -055 Jour4Lumbarda -062

Dimanche 28 juillet : Randonnée Korcula à Lumbarda

Mon objectif est de rejoindre le village de Lumbarda en pasant par Klokolina et de rejoindre le sentier de zrnovo vers Lumbarda et au retour de suivre la côte Est de l'île jusq'au camp milina et d'emprunter le sentier jusqu'au kamp kalac à proximité de notre appartement.

La réalité va s'avérer un peu chaotique. Je navigue à vue avec une carte de l'île assez peu détaillée et mon GPS garmin GSmap60Csx (sans carte de croatie). Je suis en mode compa...

Nous dégôtons un pett sentier à proximité des appartements lliskovic qui monte dans la forêt.. je maintiens le cap sus-ouest.. je navigue à la boussole en effectuant des choix de sentier un peu aléatoire. je n'ai aucune information sur les cartes. Le sentier se rétrécit et devient de plus en plus étroit, puis disparaît recouvert de maquis. je m'égratigne les jamnes dans des ronces... Morgane suit sans trop pester. Rien ne va plus. je fais demi-tour, rejoint un autre sentier mais qui part vers l'est... Bref, je suis perdu :  aucune indication, je ne trouve plus aucun sentier. Je décide de rejoindre la route vers l'Est. Je la retrouve à proximité du Sveti Autun. Je décide alors de suivre la route quelques centaines de mètres pour prendre à ma gauche un sentier balisé VTT. C'est pas vraiment ce que j'avais prévu, mais le sentier nous mène à travers les vignes et les oliviers jusqu'aux abords du kamp Milana.

Nous rejoignons alors la côte et la longeons jusqu'à Lumbarda. Nous admirons la vue sur les petis îlots de kamenjak, Vrnik, Gubavac...

A Lumbarda, nous dégôtons un supermarché pour nous ravitailler en eau et poursuivons notre route jusqu'à la plage de Przina. Il fait très très chaud... Nous déjeunons sur la plage et piquons une tête dans la mer afin de nous rafraîchir. Mauvaise idée ! les multiples éraflures occasionnées le matin et le sel de la mer ne font pas bon coktail. Aie !

Le retour est tout aussi chaotique. Je cherche desespérément le sentier qui va nous mener vers Zrnovo, puis à Korcula.. En vain, après moult hésitations, revirements, retours en arrière, je dois admette mon incapacité à m'orienter. La température frise 35° à l'ombre et on est en plein cagnard. Morgane pète les plombs à juste titre.. Nous regagnons finalement le sentier pris le matin pour regagner Korcula.

Une journée difficile : 22kms 200 parcourus en 4h47 de marche effective, 480 m de dénivelée positive.... Tout cela sans réel intérêt pour Morgane. Je dois corriger ma feuille de route. 

Jour5Korcula -000 Jour5Korcula-003 Jour5Korcula-029 Jour5Korcula-014 Jour5Korcula-050

Lundi 29 juillet : visite de la ville de korcula et repos l'après midi

7h45, nos hôtes nous ont apportés des croissants pour le petit dej. Sympa...

Je propose deux options à Morgane : une randonnée de Korcula à Kneza passant par Zrnovo que j'ai repéré sur le site http://www.korculainfo.com/walking-korcula/kneze-pupnat-zrnovo/ la veille grâce à un accès Wifi ou une randonnée vers l'île de Hvar (walk 21 Sveti nikola) que j'ai dégoté dans le livre "Walking in Croatia" aux éditions cicerone.

Refus catégorique ! La journée de la veille a laissé des traces... J'abandonne après avoir longtemps argumenté. Nous visiterons fianement la ville de Korcula le matin et consacrerons l'après midi à la baignade.

Lien vers l'album photos de la ville de Korcula :  Croatie---Korcula Croatie---Korcula

 

Jour6Mljet008 Jour6Mljet057 Jour6Mljet117 Jour6Mljet138 Jour6Mljet187

Mardi 30 juillet : L'île de Mljet un écrin de verdure, un petit paradis

Lien vers l'album photos de Mljet :  Croatie---Mljet Croatie---Mljet

Petit paradis, écrin de verdure, île joyau... sont autant de mots qui permettent de décrire la très belle île de Mljet. C'est sans doute aussi l'île la plus sauvage, couverte de forêt à 72%, elle propose un magnifique parc national dans sa partie ouest : Deux petits lacs salés encerclés d'une épaisse forêt de pins Alep. C'est l'île idéale pour la randonnée... Il y a de nombreux sentiers.. Alors, il a fallu faire un choix, impossible de tout parcourir en une seule journée. Je me suis inspiré de l'itinéraire "Walk 20" du livre "Walking in croatia" des éditions cicerone. Nous longerons le Malo Jezero et le Veliko Jezero, les deux lacs salés de l'île puis nous grimperons au Veliki Gradac pour observer l'île vue d'en haut. S'il nous reste un peu de temps, nous rejoindrons la petite ile de Sainte Marie et son monastère bénédictin du XIIème siècle.

7h45 : 25 minutes de marche pour gagner le port de Korcula et retrouver un taxi boat qui va nous mener rapidement dans l'île. Le speed boat est en fait un gros zodiaque de 12 places. Les sièges sont similaires à des selles de chevaux et tout est prévu pour se cramponner. Nous sommes seuls dans le speed boat qui par petits bonds sur l'eau rejoint le port de Lumbarda où nous attendent dix autres clients. Au complet, le speed boat file à grande vitesse vers Mjlet qu'il rejoint en une trentaine de minutes en accostant au port de Pomena. Le RDV de retour est fixé à 16h avec le taxi boat.

9h15, arrivé sur l'île, il faut tout d'abord s'acquiter d'un droit d'entrée dans le parc national (100HRK/pers.), passage obligé pour avoir le droit de fouler les sentiers de ce petit joyau de nature.

Nous suivons la route qui pénètre dans l'île jusqu'à un petit passage à notre droite marqué Malo Jezero. Ce petit sentier nous mène, à travers les pins, en une dizaine de minutes jusqu'à la rive du petit lac Malo Jezero. A l'aller, nous contournons le lac par sa rive gauche (Nord, partie courte) en direction de Mali most (little bridge). Nous bordons le lac. De nombreux pins plongent dans l'eau cristalline, un magnifique cadre de carte postale. Nous atteignons assez rapidement Mali Most le petit pont qui divise Malo Jezero er Veliko Jezero. Ici, il y a un kiosque du parc national, une petite plage et une zone de pique nique. Il est également possible de louer des vélos et des canoés. C'est également le point de départ en bateau pour rejoindre le monastère de la petite ile de Sveta Marija. Le voyage en bateau est compris dans le billet deu parc national. Mais nous verrons au retour, s'il nous reste assez de temps.

Nous continuons en suivant la petite route asphaltée le long de la rive Nord du Veliko Jezero. Le décor est somptueux.. De nombreux petits passages permettent de rejoindre le bord de l'eau au milieu des rochers et des pins. Morgane me fait jurer de revenir se baigner par ici dans l'après midi.

Un peu plus loin, nous nous écartons un peu du lac jusqu'à atteindre un croisement. Un café, quelques maisons, une infirmerie... Nous prenons la route à notre gauche en direction de Polace jusqu'à une nouvelle zone de pique-nique (marquée ambulante). Nous tournons à droite juste avant et avançons jusqu'au groblje (cimetière). Quelques mètres après sur la droite, une petite voie et un panneau indique l'ascension du Veliki gradac (160m). Nous grimpons dans la forêt. Des pins, des chènes, des zones de maquis. Dans la forêt dense, de belles petites fenêtres dans la végétation nous laissent petit à petit entrevoir l'île et ses lacs.. Plus nous prenons de l'altitude, plus le spectacle me ravit. Morgane qui n'est pas très en forme, peste un peu pendant l'effort. Pourtant, que la vue est belle du haut du Veliki Gradac... Les petits lacs dans leurs écrins de verdure sont de vrais joyaux et au delà la mer s'étend à perte de vue. Nous restons quelques minutes au sommet et nos pensées s'évadent au rythme du chant des grillons....

11h45 le soleil tape très fort, les températures dépassent les 33° à l'ombre et nous sommes ici en plein soleil. Nous décidons de redescendre vers les bords du lac pour déjeuner.

Nous prenons le chemin inverse et rejoignons un petit espace que Morgane avait repéré sur les rives du Veliko Jezero. C'est sur un gros rocher, abrité par un pin d'Alep devenu parasol que nous dégustons nos sandwichs... Un petit plongeon dans les eaux turquoises du lac salé... Et le temps s'arrête... Un pur moment de bonheur au milieu de toutes ses beautés naturelles.

Et pourtant les heures tournent, s'échappent, même ici au pardis... Nous n'aurons finalement pas le temps de rejoindre l'îlot ste marie pour visiter  le monastère bénédictin. Nous prenons le chemin du retour mais au niveau du petit pont de jonction entre les deux lacs, nous contournons cette fois-ci le Malo Jezero par ses rives est, sud, puis ouest... Plusieurs kilomètres pour en faire le tour et rejoindre Pomena.

Au total, nous avons parcourus 14,5 kms et 620 m de dénivelée, en un peu plus de 3h30 de marche et pas mal d'arrêts.

Nous sommes juste à l'heure pour le speed trip de retour.... Mais le vent s'est levé sur Mljet. Le conducteur du sped boat remet un gilet de sauvetage à chaque enfant et un Kway aux adultes... Ca risque de bouger et de mouiller prévient-il.

A la sortie du port de Pomena, nous comprenons vite ce qu'il entendait par là. Les vagues nous paraissent gigantesques vu du petit zodiac. Dès qu'il met les gaz, le bateau semble sauté au milieu des vagues qu'il évite de prendre de face. Quand il retombe à l'eau, nous sommes littéralement arosés, détrempés. C'est comme si, on nous jetait des seaux d'eau à travers la tronche. Mon matériel photo est à l'abri dans des sacs étanches. Un grand merci à Anita et philippe, au passage, pour m'avoir offert ses petits sacs étanches fort utiles en souvenir d'un petit trek partagé dans le désert marocain...

Et si ce retour épique rassasie la soif d'adrénaline des plus aventureux, des voix, des cris se font entendre dans le bateau... Certains ont peur. Une nouvelle vague prise un peu trop violemment... Le moteur du speed boat remonte et refuse de repartir à l'eau... Nous voilà échoué en pleine mer, balloté au gré des vagues. Il nous faudra près d'une heure pour être enfin remorqué par un autre bateau qui nous ramène à Pomena sain et sauf ;-)

Le taxi boat avait d'autres clients a ramené à Korcula en plusieurs trajets (en tout 36 personnes). Son patron nous envoit un aute bateau pour nous cueillir. Il devrait être là autour de 19h30,20h... 

Nous voilà coincé sur Mljet... Une petite glace, un repas au frais de l'agence de Taxi boat... notre bateau se pointe vers 19h45, mais ce bateau en bois n'est pas un speed boat, loin de là... Il nous faudra plus de 3 h pour regagner Korcula. La mer est toujours démontée. Quelques personnes sont malade à bord. L'horreur !

Retour à l'appart de Korcula à minuit passé.

Grosse journée.

Lien vers l'album photos de Mljet :  Croatie---Mljet Croatie---Mljet

 Jour7Peljesac -046 Jour7Peljesac -056 Jour7Peljesac -073 Jour7Peljesac -128 Jour7Peljesac -160

Mercredi 31 Juillet : Peljesac Sveti ilija

Lien vers l'album photos de la rando :  Croatie---Peljesac-Sveti-Ilija Croatie---Peljesac-Sveti-Ilija

Morgane a refusé de m'accompagner. Elle n'est pas remise de la grosse journée d'hier et le caractère un peu trop engagé de la randonnée du jour ne lui dit rien de bon. C'est donc tout seul, que je pars affronter les pentes du Sveti Ilija qui nous fait de l'oeil depuis que nous somes arrivés à Korcula. Le sveti Ilija est le plus haut sommet de a peninsule de Peljesac. Il culmine à 961m et fait face à Korcula.

L'itinéraire s'annonce un peu physique surtout sous cette chaleur. J'ai pris soin d'emporter 5 litres d'eau dans mon sac à dos. Il est conseillé de porter des chaussures hautes, un pantalon et de faire très attention où on met les pieds. Le lieu est infesté de serpents.

Il me faut d'abord rejoindre le bateau qui effectue la liaison entre Korcula et Orébic. A partir de 9h, il y a des navettes toutes les heures. Je prends place à bord du Lovor de 9h. Le ticket aller vaut 15HRK. Il faut une vingtaine de minutes pour rejoindre le port d'Orébic d'où démarre la rando. (Walk 18 - Sveti Ilija Peljesac - walking in croatia).

Comme l'indique mon book guide, je rejoins d'abord par la route, en direction de l'Ouest, l'hôtel bellevue et ses courts de tennis adjacents. A l'opposé, se trouve unn petit sentier forestier qui démarre le circuit autour du sveti ilija. L'itinéraire est très bien repéré. Des marques de peintures circulaires rouges et blanches jalonnent le parcours tous les vingt ou trente mètres. Impossible de se perdre.

Le sentier rejoint d'abord  le petit monastère franciscain et grimpe sur la droite une quinzaine de minutes plus tard dans la montagne. Le parcours s'avère être une très belle randonnée de montagne, engagée. Il alterne des passages très grimpant, d'autres plus progressifs en zig zag. Il passe à travers la forêt et offre des vues magnifiques sur toute la côte. La seconde partie est encore plus belle... La montagne de roche, la peninsule de Peljesac et à l'inifini, la mer...

J'ai été accueuilli en haut du sommet par quatre chiens en liberté, assoiffés... Je me suis nourri de la beauté du panorama mais je mes suis senti aussi bien seul, là haut. "Happiness only real when shared"... J'aurai tellement aimé partager cette journée avec un être cher.

Je n'ai rencontré que 5 randonneurs (1 père et ses 2 ados, un couple d'amoureux) sur la première moitié du trajet, aucun sur la seconde... Il faut dire qu'il fallait être fou pour entreprendre ce genre d'ascension sous cette chaleur. Je dégouline.. Il me reste à peine 1/2 litre d'eau en fin de parcours.

Je rejoins Orébic après avec parcouru 17,9 kms et 1366m de dénivelée en 4h27 de marche effective et 37 minutes d'arrêt.

Je choppe in extrémis la navette de 14h30 qui me ramène à Korcula. Encorre 25 minutes de marche et je rejoins Morgane à l'appartement.

Lien vers l'album photos de la rando :  Croatie---Peljesac-Sveti-Ilija Croatie---Peljesac-Sveti-Ilija

Jeudi 1 Aout : Transfert vers Cavtat

Journée Transfert - Retour à Dubrovnik puis à Cavtat - petite balade dans Cavtat

Lien album cavtat :  Croatie---Cavtat Croatie---Cavtat

Vendredi 2 Aout : Retour en France

Dovidenja Hrvatska !

Jour2Lokrum -152

Partager cet article

Repost 0

commentaires

custom essays writing service 03/06/2014 23:44

Grande revue de la Croatie, il est dans un excellent emplacement. Actuellement, il est mon rêve d'y aller.

stop snoring 26/03/2014 12:48

I will say that earth is the god’s most beautiful creation. I have heard about Croatia before and also about its island wealth. I think it is a perfect place to visit during this summer season. Thank you so much for sharing it here.

Gaëlle 20/08/2013 20:59

Quel plaisir de te lire ! Encore un beau voyage ... Les photos toujours aussi magnifiques et le récit de tes aventures superbement décrites. On voyage avec toi !
Merci

Philo 21/08/2013 11:28



Merci Gaëlle pour ton commentaire !


J'aime à raconter et à relire là l'occasion mes récits de mes voyages... Même si certains passages sont maladroits, un peu égocentriques, bourrés de fautes d'orthographes ;-), bref san réelle
prétention.  Cela me permet de prolonger l'instant... Se souvenir des lieux traversés, retenir de visages, des se rappeler les émotions, les amitiés, l'amour partagés...garder une trace pour
tordre le cou à la fugacité... Je suis heureux que d'autres personnes, comme toi, puissent se nourrir de ces quelques articles. Ce blog se veut être une invitation au voyage... LVivre, c'est
faire de ses rêves des souvenirs... Prendre la route est devenu mon essentiel.. Bon voyage à toi


 


 



Robert 06/08/2013 15:02

Bonjour Philippe,...
Nous rentrons de deux semaines de crapahut dans le Queyras(...avec petit détour par le Vercors)...
...et je me suis dit que la meilleure façon de ne pas sombrer dans la morosité après un séjour fort réussi...
...je me suis dit que la meilleure des thérapies serait de m'immerger dans ton site...ce que je viens de faire!
Bingo,...je suis requinqué!...merci Philippe pour ton reportage.

Cordiamicalement
Robert

Philo 21/08/2013 11:34



Bonjour Robert,


Voilà un commentaire que je ne découvre que ce matin... Je ne comprends pas le mystère de la console administration de ce blog qui me l'a passé sous silence ;-)


Quand la montagne vous gagne... Toujours difficile de revenir d'un séjour réussi... A peine rentré, que déjà, l'envie de repartir se fait resssentir...


Merci pour ton commentaire Robert. Me voilà ravi que ces quelques récits imagés t'apportent quelques instants de bien être.


Te souhaite de beaux jours de randonnées à venir.