Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 22:00
Présentation de la rando
L'Ource est une rivière. L'un des premiers affluents de la rive droite de la Seine.
La vallée de l'Ource appartient à la côte des bars, la partie la plus méridionale des vignobles de Champagne. Elle fait partie des cinq vallées du pays barséquanais.
Notre randonnée du jour démarre de Celles-sur-Ource et va nous mener à la découverte du paysage typique du vignoble champenois de la côte des bars ou forêts et collines couvertent de vignes se parent de flamboyantes couleurs durant cette belle saison d'Automne.

Données
Distance : 12,4 kms
Durée : 2h40 (à 4,7 km/h de moyenne)
Dénivelée : 258 m
Niveau de difficulté : facile
Balisage : PR blanc jaune
Carte IGN : 1/25000 - 2918 O
photos de la rando : Sentier-Vigneron Sentier-Vigneron
Particularités : le parcours est balisé de bornes signalant les lieux-dits.
Attention toutefois en période de chasse. A compter du 5 octobre, la chasse est autorisée dans les vignes et les faisans et les sangliers y sont particulièrement convoités.


L'itinéraire
Benja, Manon, Morgane et Philo sont de la rando.
Nous nous garons au cimetière de Celles-sur-Ource et gagnons l'église, puis la place de la liberté où se trouve l'ancien lavoir : point de départ du balisage de la randonnée.
Nous longeons la place par la rue du Pré et retrouvons à l'extrémité à gauche puis à droite la rue principale : la D67 que nous traversons.
Un écriteau bleu flashy accroché au mur d'une demeure nous mets en garde non sans humour : "Je mets 3 secondes jusqu'au portail, et Vous ?". La lecture à peine terminée, les aboiements de l'animal que nous pensons être un molosse retentissent derrière le portail. Nous pressons le pas.

Nous prenons alors la première à gauche (la rue des jardins) puis 250 m plus loin à droite le chemin du tacot.

Nous retrouvons au bout du chemin la D67. Nous l'empruntons à gauche pour traverser l'Ource et prenons tout droit la voie communale d'abord goudronnée puis devenant un chemin de terre. Nous poursuivons ce chemin jusqu'à une fourche. Nous tournons à gauche, traversons la D167 et montons dans les vignes.

Je suis extrèmement surpris : la parcelle de Pinot noir regorge de grappes. Elle n'a pas été vendangée. Benja m'explique que le quota a été fixé à 9700 kg par hectare cette année pour raison de crise économique. J'ai un peu mal au coeur de voir se laisser pourrir ces tonnes de nourriture pendant que la faim dans le monde tue des millions de gens.
Nous goûtons quelques grains. Le raisin est bon, bien sucré.
Deux coups de feux retentissent à proximité. Nous gagnons la haut de la parcelle de vignes à tournons à droite. Une chasseuse affolée nous indique dans sa course être sur la piste d'un sanglier. Nous espèrons vivement que nous n'étions pas le gibier et poursuivons notre route à travers les vignes.

Nous gagnons le chemin du val Champignat. La saison automnale donne un charme fou à ce paysage. Le rouge flamboyant des feuilles qui recouvrent les parcelles de vignes, les dégradés de jaunes et d'orange des feuillus et les verts foncés des bois de sapins se mélangent et s'affichent dans leur plus beau smoking.

Arrivé à une fourche, nous prenons à droite un chemin de corniche qui nopus mène à travers un petit bois. Quelques Vététistes recouverts de boue nous dépassent.

Nous gagnons alors le vignoble du "Champ du clos". De nouvelles parcelles  non vendangées regorgent de pinot noir. Quelques ceps de chardonnay parsèment ici ou là le champ de pinot noir.

Nous regagnons la D167 et évitons un groupe de chasseur qui entourent une parcelle de vignes. Un setter anglais vient nous renifler les orteils mais il est vite rappeler à l'ordre par son maître et disparait rapidement dans un rang de la vigne.

Juste avant la route, nous prenons à droite un chemin herbeux en limite de vignes et traversons plus loin la D167. Nous poursuivons tout droit, traversons la D67 et gagnons l'Ource au pont de Mores où se situait une abbaye cistercienne. Quelques prises de vue sur le pont, nous remontons dans les vignes. Derrière nous, le ciel se couvre, et nous distinguons le nuage de pluie qui se déverse sur le champ du clos où nous étions tout à l'heure.

Nous ne croisons plus de chasseurs dans cette partie de vignoble et nous avons une vue imprenable sur toute la vallée de l'Ource

Nous atteignons l'aérodrome de Celles-sur-Ource et la table d'orientation qui affiche la position des cinq vallées du pays Barséquanais.
Nous poursuivons alors par un chemin empierré avec une vue sur la vallée de la seine et en bas sur le village de Celles-sur-Ource que nous regagnons par le val lune.

Nous avons bouclé le circuit de 12 kms en 2h40 quand nous atteignons la voiture.
Nous gagnons en voiture le village de Landreville, partageons une coupe du somptueux Blanc de noirs René Jolly.
Un peu plus tard, nous avançons jusqu'à Essoyes jusqu'à l'atelier du célèbre peintre Auguste Renoir, puis alons visiter la célèbre famille dans sa dernière demeure: le cimetière. Nous roulons ensuite jusqu'au village de cunfun à la limite de la côte d'or.
 





Partager cet article

Repost 0

commentaires

cassar 05/11/2009 14:07


Coucou cousin,
Que de belles randonnées!!!!
Si jamais vous venez vers chez nous, en faire une, se serait avec joie qu'on vous accompagnerait...car ça donne trop envie...
bisous,
Nathalie


Philo 06/11/2009 21:47


Promis, la prochiane fois qu'on va vers chezvous, je te fais signe... Bisous