Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 22:00

 

LacLou&PierreBlanche-044Données de la rando

 

Départ : Val Thorens

Distance : 21 kms (aller/retour)

Temps de marche : 5h10 (+ 3h04 d'arrêts cumulés)

Dénivelée positive : 1066m

Point le plus bas : 2035 m - Point le plus haut : 2732m

Carte IGN : 1/25000 - 3534 OT

Temps : ciel bleu sans nébulosité, grand soleil, 22°

Points forts : Balade panoramique, vallons et lacs sauvages de montagne

Lien vers l'album photos : Col-de-la-vallee-etroite Col-de-la-vallee-etroite

 

 

Le fil de la rando

De la résidence "Les temples du soleil", nous gagnons les pistes face au départ du funitel de Péclet et empruntons le sentier n°40 balisé en jaune qui mène au lac du Lou.

Nous sommes à 2230 m d'altitude. Nous laissons la piste plongeant sur la droite et prenons le sentier qui descend moins raide. Nous passons le Chalet de Thorens. Ce chalet abritait autrefois les bergers qui gardaient les troupeaux qu'on amenait paître l'été sur l'alpage communal de Thorens.

Je profite assez peu du paysage en ce début de randonnée. Je suis absorbé par le dysfonctionnement du système de mise au point autofocus de mon objectif Nikon AFS- DX VR 18-200 qui reste bloqué sur l'infini. Je m'aperçois assez vite que le problème se répète lors de l'utilisation d'une focale grand angle. Je décide donc de travailler en autofocus manuel.

Céline, Manon et Morgane ont pris de l'avance. Elle m'attendent à proximité du torrent de Caron. Nous poursuivons le sentier qui traverse le vallon en restant à plat. Nous passons sous les télécabines du caron et rejoignons le sentier de Boismint. Ce sentier serpente à flanc de montagne. Il chemine à plat et traverse successivement des pierriers sur des dalles taillées sur place, et des passerelles en bois qui ont été spécialement aménagées. Il offre une vue panoramique sur la vallée : en bas, les bruyères, les menuires...

Après 1h20 de marche effective (5kms200), nous atteignons le refuge du lac du Lou (2035 m d'altitude). Lou vient du patois et signifie lac. De nombreux randonneurs se détendent au bord de l'eau. Nous les imitons en nous arrêtant sur la rive du lac. Le cadre paisible de ce petit coin de nature en fait l'endroit idéal pour notre pique-nique.

Les rayons du soleil se reflètent sur les eaux du lacs. Pour Manon, ce reflet est semblable au scientillement de milliers d'étoiles. Morgane y voit, quant à elle, une myriade de diamants provenant du fond du lac... Un véritable feu d'artifices aquatique souligne Céline. Il est vrai que le spectacle qui nous est présenté est de toute beauté. Allongés sur un tapis de fleurs aux couleurs complémentaires violettes et jaunes, nous savourons encore quelques instants, ces moments de quiétude.

Mais, ill est temps de reprendre la route. Nous prenons la direction du sentier n°15 menant au lac de Pierre Blanche.

5kms700 de marche : nous traversons une multitude de petits ruisseaux qui se jettent dans le lac du Lou.

6kms400 : Nous continuons sur un chemin pierreux. Le torrent du Revers bouillonne à gauche.  "Tes siiii mignon, mignon, mignon, mignon mais gros gros gros !...". Manon et Morgane reprennent en coeur le refrain de René la Taupe.

Au loin, des sifflements stidents répondent comme par écho. Une marmotte perchée sur un rocher 200 mètres plus haut semble avertir ses congénères qu'un danger imminent s'approche. Je regrette de ne pas avoir mon téléobjectif 400mm pour pouvoir effectuer quelques prises de vues de ce petit mammifère.

7kms100, 2176 m d'altitude : Nous contournons un chalet d'alpage. La pente s'élève alors sévèrement le long de barres rocheuses et surplombe le vallon du Revers. Morgane mène la troupe à une bonne allure. je lui demande de réduire le rythme. Il y a encore du chemin.

7kms700, 2296m d'altitude , 2h03 de marche effective : La pente s'adoucit le long d'un torrent que nous traversons après avoir pris le temps de nous y rafraîchir.

7kms900 2:08 de marche: Un dernier radillon et nous débouchons sur le lac de Pierre Blanche situé à 2305m. Ce joli lac d'altitude à l'eau limpide est entouré de tourbières abritant de nombreuses espèces protégées.

Nous empruntons le sentier qui borde le côté gauche du lac. Le sentier continue de s'élever.

8kms600, 2380m d'altitude, 2h18 de marche effective : Nous atteignons une bifurcation. Des panneaux indicateurs nous proposent la montée vers le col de Pierre Blanche qui culmine à 2634m à 1h de marche ou vers le col de la vallée étroite à 2730m. Nous décidons d'emprunter à gauche la direction du col de la vallée étroite.

Nous entrons dans un minuscule vallon face à une grande dalle rocheuse inclinée. Nous enjambons un ruisseau et franchissons deux gros blocs de pierres avant d'atteindre un replat où se situent les deux petits lacs supérieurs de Pierre Blanche.

2440 m d'altitude : Au dessus des lacs, le sentier contourne une zone rocheuse par la gauche, puis s'oriente à plat sur la droite. Nous franchissons un premier petit col. Morgane et Céline vont s'asseoir quelques instants sur un névé qui borde le sentier.

9kms930, 2510 m d'altitude, 2h41 de marche : Manon dépose une pierre sur un cairn pour célébrer son passage. Morgane n'en peut plus. Elle présente de gros signes de fatigue.

Nous marchons face au Mont Brequin haut de ses 3130m. Céline est attirée par le bleu foncé vif d'une gentiane printanière. Elle nous fait profiter de sa découverte.

Le sentier monte dans une zone herbeuse, puis la pente s'accenture fortement dans un pierrier.

10kms500 2605m d'altitude, 2h50 de marche :  Il nous reste 125 m de dénivelée pour atteindre le col de la vallée étroite mais Morgane n'en peut plus. Il est déjà tard et il nous faut faire le chemin du retour (plus de 10 kms). La raison l'emporte. Nous renonçons au niveau d'un rocher que nous baptisons le rocher du "Pose-cul". Tant pis pour le panorama sur la Maurienne et sur le massif des Ecrins.

Nous amorçons la descente par le même itinéraire. Le paysage est pourtant tout différent. Nous marchons face au Mont Blanc, et les lacs, qui se révèlent si tard à la montée, se laissent admirer longuement à la descente.

3h25 de marche : Nous rejoignons le lac de Pierre Blanche.

3h56 : Nous atteignons le lac du Lou que nous contournons par l'autre rive.

Le retour vers Val Thorens et ses 235m de dénivelée positive est difficile pour tout le monde. Nous avons oublié les barres de céréales et nous manquons de sucre. Le dernier kilomètre nous paraît interminable

20kms900 5h10 de marche effective, 3h04 d'arrêts cumulés et 1066 m de dénivelée positive cumulée : Nous terminons la randonnée "sur les rotules".

Une belle journée, un temps suberbe, de beaux paysages, une bonne fatigue... Une bonne tranche de vie !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

R 26/07/2010 17:48


...vu!...bonne "bouffée" du même oxygène que nous en Haute-Maurienne...