Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 13:57

Chamonix-lacsnoirs-024 Chamonix-lacsnoirs-028 Chamonix-lacsnoirs-122Chamonix-lacsnoirs-197Chamonix-lacsnoirs-167

Données de la rando

Accès : Chamonix - Prendre la direction du parking du téléphérique du Brévent. Prendre un billet pour la Gare intermédiaire de Plampraz d'où débute cette randonnée. Attention ouverture des téléphériques généralement à la mi-juin. 

Altitude mini : Plampraz 1998m

Altitude maxi : 2534m (Lacs noirs)

Dénivelée : 750m (Plus de 1500m de dénivelée si on ne prend pas le téléphérique jusqu'à Plampraz)

Temps de montée : 2h30

Temps descente : 2h30 (1h15 si descente par le téléphérique du Brévent à partir de Plampraz)

Carte IGN : 3630 OT

Retour : Chamonix parking su Brévent

Difficulté : moyen - bonne foeme physique (temps de marche 4 à 6h, dnivelée de 500 à 1000m) 

Description : Une randonnée somptueuse au coeur de la réserve des Aiguilles rouges face au Mont Blanc. Du fait de leur altitude et de leur orientation, les lacs restent bordés de névés même en été.

Lien vers l'album photos de la rando : Chamonix-Lac Cornu et Lacs-noirs Chamonix-Lac Cornu et Lacs-noirs

 

Le fil de la rando

Chamonix-lacsnoirs-1939h... Nous prenons nos billets aux caisses du téléphérique du Brévent, direction la gare intermédiaire de Plampraz. Nous évitons ainsi une grosse partie de dénivelée (sentier à travers bois qui n'apporte pas de réel plaisir d'un point de vue du paysage).

En quittant la télécabine, nous prenons à gauche la piste qui s'élève jusqu'à l'arrivée du télésiège de la Parsa. Derrière nous, le massif du Mont blanc étale toute sa splendeur : l'Aiguille du Midi, le Mont Blanc du Tacul, Le Mont Maudit et le Mont blanc forment un décor grandiose dans le ciel bleu. J'encourage Manon et Morgane à profiter de ces instants magiques... Morgane, qui s'est levée un peu trop tôt, à son goût, peste déjà dans les premières pentes.

A l'intersection des sentiers, nous bifurquons à droite, quelques mètres en direction de la Flégère, puis prenons très vite à gauche un petit sentier fléché "Lac Cornu". Après quelques marches, le sentier peu pentu, s'élève doucement jusqu'au franchissement d'un éboulis. De temps à autres, quelques trainées de brumes nous enveloppent... Puis, comme par magie, le nuage se dissipe et laisse apparaître au fil du chemin des paysages de toute beauté qui font de chaque minute, un médaillon d'éternité.

La pente devient un peu plus raide... Alors que Manon progresse rapidement, captivée par ce spectacle de nature, Morgane, un peu plus bas, avance péniblement, en maugréant quelques imprécations inintelligibles. Je la stimule un peu et l'invite à promener son regard sur le panorama qui nous entoure. Mais ses yeux noirs qui se posent sur moi, n'annoncent rien de doux et bon : Je la soupçonne de vouloir me jeter quelques vilains sorts ;-D

Par une traversée qui coupe une grande combe sous l'Aiguille de Charlanon, le sentier rejoint une petite brèche dans un gros bloc de rochers. Je déclenche au moment du passage de Morgane.

Nous pénétrons alors dans une combe dans laquelle nous traversons quelques névés. Le sentier s'élève en lacets jusqu'au col Cornu (2414m), matérialisé par un immense cairn et un panneau de la réserve des Aiguilles rouges.

A ce niveau, il faut suivre les marques "disque rouge" en progressant sur des blocs de rochers. Nous apercevons maintenant le Lac Cornu en contrebas (2286m)... Nous essayons de rejoindre sa rive, mais il faut traverser de nombreux névés qui persistent tout autour du lac. Un névé en pente raide nous empêche d'aller plus loin. Nous marquons un petit quart d'heure de pause sur un rocher qui surplombe le lac. Nos regards sont une nouvelle fois attirés sur les sommets prestigieux à 360°. Devant nous, la barrière rocheuse des Fiz. Morgane, qui dévore une barrre de céréales, a retrouvé le sourire. Elle éxhibe un beau T shirt souvenir des nuits de champagne, de l'Aube à l'unisson 2010, lorsqu'elle a chanté avec Louis Chedid... Elle me montre le message de louis Chedid qui y figure "On ne dit jamais assez aux gens qu'on aime, qu'on les aime".... Des trémolos dans la voix, je crie ce message à la montagne pour qu'elle le diffuse en écho. Le bleu du ciel, les nieges éternelles, les lacs gelés, ces sommets de montagnes aussi prestigieux l'un que l'autre : toutes ces choses que nous disons captivantes n'ont finalement de magie que lorsuq'elles gravitent autour des gens qu'on aime...

Après ce petit arrêt, nous remontons jusqu'au Col Cornu que nous avons franchit tout à l'heure, mais suivons cette fois les "disques jaunes" qui marquent l'itinéraire vers les lacs noirs.

Le sentier rejoint le col de la Glière (2461m) par un passage horizontal, en traversant quelques névés tardifs et monte plus sérieusement en direction des lacs. Une véritable ambiance de haute montagne se dégage maintenant : je ne sais plus où donner de la tête tellement le spectacle me ravit : un petit paradis. Je déclenche à tout va ! Une dernier effort et nous atteignons les lacs noirs. Dans leur écrin de neige et de roche, quelques flaques miroitantes d'un bleu turquoise émergent de la glace... le lac noir semble encore endormi... Superbe, inoubliable ! Les efforts sont si bien récompensés.

Nous pique-niquons dans ce cadre idyllique sous l'oeil attentif des chocards, avant de rebrousser chemin par le même itinéraire qu'à l'aller. (Une variante consiste à rejoindre la Flégère à partir des lacs noirs).

Sur le chemin de retour, nous croisons un bouquetin. Il déguste quelques feuilles de buissons et d'arbres qui bordent le sentier et il est bien décidé à terminer son repas avant de nous céder le passage.

Une très belle journée de rando. Un temps magnifique, un décor de haute montagne somptueux pour un effort raisonnable. Un itinéraire à recommander à tous les randonneurs !

 

 Lien vers l'album photos de la rando :Chamonix-Lac Cornu et Lacs-noirs Chamonix-Lac Cornu et Lacs-noirs

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires