Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 19:00
Lacdescorbeaux-065Caractériqtiques de la rando
Départ : Camping 'Le Haut des Bluches" (La bresse)
Destination : le lac des corbeaux et le col de Brabant
Distance : 12kms
Durée : 3h
Dénivelée : 357 m (Point le plus bas : 730 m - point le plus haut : 900 m)
Difficulté : Facile, circuit très sage
Balisage : Raquettes n°5 et n°4

Lien vers l'album photos
Le-lac-des-corbeaux-et-le-col-de-brabant Le-lac-des-corbeaux-et-le-col-de-brabant

Le fil de la rando
C'est un week-end "classé noir" par Bison futé... le plus dense des vacances d'hiver : toutes les zones académiques sont en congés...
Loin de la fièvre des pistes de skis surpeuplées en cette période, chaussés de raquettes à neige, nous partons fouler les sentiers désertés, sauvages, de la forêt vosgienne.
Nous commençons aujourd'hui par un circuit bien sage, histoire de se mettre en jambes.
Céline qui n'aime pas le froid n'a pas fait les choses à moitié : collant, salopette de ski, polaire, veste en Gore-tex avec doublure, écharpe, bonnet, capuche, une paire de gants sous une paire de moufles...
Emmitouflés dans nos vêtements, nous attaquons la randonnée à 12h15. Nous sommes à 730 m d'altitude. Le temps est couvert.
Le chemin s'élève doucement dans la forêt. Il n'a pas neigé ici depuis plusieurs jours. la neige ancienne qui recouvre le sol est verglacée, croûtée,
ce qui procure de moins bonnes sensations que si nous marchions sur de la poudreuse. Les arbres ont perdu leur parure crème chantilly, ce qui enlève un peu de féérie à l'ambiance du décor.
Ma petite fée de l'hiver se débarrasse soudain de son écharpe puis d'un mouffle dans un déhanché qui ne me laisse pas de glace... La balade retrouve toute sa magie.
Nous atteignons le lac des corbeaux au bout de 25 minutes (de marche effective). Sous sa carapace de glace, le lac somnole dans sa torpeur hivernal. Le brouillard nous cache la cime des arbres qui l'entourent. Le lac des corbeaux doit son nom aux sapins qui l'avoisinent aussi noirs que les corbeaux qui hantent, dit-on, l'endroit. Il permet de produire de l'électricité pour La Bresse.
Nous prenons la direction du col du Brabant (circuit n°4).
Nous quittons la forêt. le circuit est plat ; il devrait nous offrir une vue magnifique sur la Bresse, sur la vallée de la vologne et sur les crêtes vosgiennes mais le temps est malheureusement bouché et on n'y voit pas grand chose.
1h de marche (4kms 230 depuis le point de départ). Nous atteignons une partie de route déneigée. nous déchaussons nos raquettes et poursuivons la randonnée. La station de ski alpin du Brabant est en vue. La neige se met à tomber à gros flocons pendant quelques minutes puis nous laisse un peu de répit juste le temps d'avaler nos sandwichs.
Nous prenons le chemin du retour et regagnons le lac des corbeaux sous les chutes de neige (9kms100 en 2h11 de marche).
Un petit "arrêt pipi" dans la cabane WC du lac et nous empruntons le chemin de Séchemer dans la poudreuse.
Nous marchons dans la neige vierge, quittons quelques instants les traces comme si nous inventions notre chemin et nous reposons quelques instants sur le tapis neigeux le temps de quelques prises de vues.
La neige qui tombe fortement nous farde le visage : les yeux ourlés de cils blancs, le nez rouge et la goutte au nez, nous poursuivons le sentier jusqu'à l'étang de Séchemer situé à 862 m d'altitude. Cet endroit est paisible et la neige fraîche qui recouvre maintenant les lieux lui donne un charme tout particulier. Clic, clac... un nouveau coup de déclencheur dans un réflexe photos
Le chemin descend alors pour regagner le haut des Bluches. Nous aurions dû pendre le circuit dans l'autre sens pour le rendre un peu plus physique et nous réchauffer un peu plus.
Nous regagnons la voiture après 2h50 de marche pour 12kms 300 (4,3 km/h de moyenne) et 1h44 d'arrêts cumulés.
Nous gagnons alors la charmante ferme auberge de Liezey pour profiter au coeur de la forêt vosgienne de merveilleux instants de tranquilité aux soupçons de douceur.
Une accueil chaleureux, un cadre extérieur et intérieur très agréable, des assiettes copieuses dans la tradition du terroir qui raviront les gourmands... une adresse à recommander (link)



Partager cet article

Repost 0

commentaires

RD 04/03/2010 12:05


...la Ferme-Auberge...ça change du MacDo et du Quick ?...n'est-ce pas?...Philippe et Céline...


Philo 05/03/2010 12:37


Et oui robert, la bonne cuisine du terroir... ça n'a rien à voir avec la vit'bouffe.