Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 17:15

Chamonix-RefugeAlbert1er-007Chamonix-RefugeAlbert1er-030Chamonix-RefugeAlbert1er-041Chamonix-RefugeAlbert1er-094Chamonix-RefugeAlbert1er-110

Données de la rando

Accès : Depuis chamonix, rejoindre le village le Tour. Prendre un billet aller Télécabine de Charamillon + télésiège des Autannes.

Altitude mini : 2185 m

Altitude maxi : 2702 m

Dénivelée  positive : 550 m, négative : 1300m

Niveau : moyen, randonneur

Temps de montée : 2h

Temps de descente : 2h

Carte IGN : 3630 OT

Retour : village le tour - parking des remontées mécaniques

Description : Le refuge Albert 1er fait partie des incontournables de Chamonix. Cet itinéraire permet d'approcher le glacier du tour et d'admirer ses crevasses et ses séracs.

Lien vers l'album photos de la rando : Chamonix---Refuge-Albert-1er Chamonix---Refuge-Albert-1er

 

Fil de la rando

Chamonix-RefugeAlbert1er-041J'avais tenté l'ascension vers le refuge Albert 1er en Mai dernier en partant du village le tour, mais j'avais dû renoncer, faute d'équipements. De vastes étendues de neiges et de glaces recouvraient alors l'itinéraire... Je m'étais juré d'y revenir..

C'est chose faite ! Toutefois, pour éviter une trop forte dénivelée positive et faciliter l'ascension de Morgane (près de 1300m à partir du village le tour), j'ai choisi de démarrer à proximité du col de Balme.

Aux caisses des remontées mécaniques du village le tour, nous prenons donc un billet aller Télécabine de Charamillon + télésiège des Autannes. Dans le télécabine, nous surplombons le petit sentier que j'avais emprunté en mai dernier... J'en profite pour le repérer et le montrer aux filles sur la carte IGN... Morgane qui fixe sous ses pieds le chemin pentu, me bénit d'avoir opter pour cette option un peu moins pédestre.

Le télésiège des Autannes nous dépose à quelques dizaines de mètres du col de Balme qui marque la frontière franco-suisse. Nous laissons la direction du col à notre gauche et prenons à droite, le chemin du lac de Charamillon et du refuge Albert 1er.

Nous profitons d'une vue du Mont Blanc sur un angle un peu inhabituel. Nous pénétrons dans un alpage d'altitude ou des vaches d'Hérens paissent paisiblement... elles sont petites, trapues mais costauds ces vaches là... Leurs cous puissants, leurs fronts larges et leurs cornes en guidon de vélo ont vite fait d'impressionner le randonneur.. Manon et Morgane les dépassent à vive allure.

Le chemin balcon est trè tranquille. Au bout d'une 1/2 heure, nous laissons sur la gauche un petit sentier qui monte au lac asséché de Charamillon et rejoignons rapidement une intersection avec sur la droite un chemin qui monte de la gare intermédiaire de charamillon. C'est ce chemin que nous emprunterons au retour. C'est à peu près ici en contrebas que j'avais été bloqué en mai dernier et que j'avais dû rebrousser chemin. Nous continuons sur ce chemin sans dénivelée d'où le paysage se dévoile virage après virage.

C'est au bout d'une heure de marche environ que le glacier du tour fait son apparition. C'est également à partir de cet endroit que la pente s'élève enfin et que les passages deviennent plus escarpés. Des mains courantes assez peu utiles sécurisent d'ailleurs certains passages.

Au bout d'une heure trente, nous rejoignons la moraine du glacier sur laquelle nous allons maintenant progresser. Le décor devient alors totalement minéral et les choses très sérieuses débutent. On domine les séracs et les crevasses du glacier et on aperçoit tout en haut, en point de mire, le refuge Albert 1er. Morgane en fait presque une syncope. "Il faut monter tout ça !!!". Oui... C'est maintenant que commence la rude montée finale sur un sentier caillouteux. Manon a pris la tête du cortège... J'attends Morgane qui fait de nombreuses pauses.  Je suis un peu inquiet : le temps, qui était superbe jusqu'alors, se gâte à grande vitesse. Des nuages noirs recouvrent maintenant le ciel. Je crains que la pluie fasse son apparition bien plus vite que ce qu'annonçaient les prévisions ce matin.

Nous atteignons le refuge après 2h de marche environ. Il fait très froid. J'achète des boissons chaudes aux filles afin qu'elles se réchauffent un peu. Sur la terrasse du refuge, une horde d'alpinisme sévèrement équipée échange autour de leurs périples. Nous faisons figure de novices au milieu de tous ces montagnards. Il faut dire que le refuge Albert 1er est une porte d'entrée vers la haute montagne. Il gît en bas d'un plateau glaciaire, un vaste domaine des randonnées glaciaires vers la Suisse.

Pendant que les filles se réchauffent un peu à l'intérieur du refuge en avalant leur sandwichs, je sors quelques minutes au dessus du refuge en bordure du glacier. La vue est magnifique sur les aiguilles du Tour et du Chardonnet .. Je distingue au loin une cordée d'alpinistes au milieu de l'immensité... Mon esprit s'évade !

Une forte rafale de vent et un froid glacial me ramène à la réalité... Il se met à pleuvoir.. Le ciel est très chargé... Il est temps de redescendre. 1300 m de dénivelée négatif nous attendent encore.

Nous descendons la moraine.. A l'intersectiondu panneau le Tour, nous renonçons à emprunter le sentier qui descend à pic vers le tour en longeant la moraine... Il nous paraît bien trop dangereux sous la pluie. Nous prenons à droite, le chemin pris le matin. A proximité du passage escarpé, nous assistons à un hélitreuillage...

Plus bas, à l'intersection croisée plus tôt le matin, nous prenons le chemin sur la gauche qui descend à travers l'alpage de Balme en direction de Charamillon. Nous descendons alors le petit sentier piéton qui serpente sous le télésiège en évitant la grande piste carrossable.

Nous sommes descendus rapidement... Il faut dire que le temps ne se prette plus à la flânerie...

Une belle journée encore, une belle marche d'approche d'un glacier.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

stress ball 12/08/2014 14:36

I am a traveler. Himalayas and mountains are my favorites among them. The happiness you will get at the higher point of a mountain is amazing. This blog inspired me a new journey. I will update the details after I confirmed.

language interpretation services 03/06/2014 23:48

Bon blog sur la randonnée dans les montagnes. Photo de magnifiques montagnes remarquables.

stephane 02/11/2012 14:50

Super, merci pour votre réponse immédiate. Etes vous des vosges?

J'ai encore quelques questions, il s'agit de bien partir équipé donc de prendre des bonnes fringues: qu'avez vous comme doudoune de marque et des chaussures de marche. J'ai des chaussures pas haute
et souple pas cher de chez technica, ça suffira selon vous?
Ensuite, peut on recharger les batteries de photos dans des lodges? Avez vous pris des dizaines de batteries, ben ça coûte!
Pour le sac de couchage qu'avez vous? je n'ai pas envi de mettre 300e au vieuxcampeur.

Merci encore pour vos infos de précision. Pas évident de dépenser un minimun pour un confort maximal.

Stéphane

stéphane 02/11/2012 12:07

Bonjour,

J'aimerai vous contacter au sujet de votre trek au népal. En effet, je souhaite entreprendre le tour des annapurna mais pour se faire j'aurai besoin de votre avis en terme de préparation et de
difficultés technique. Je suis de Strasbourg enfin à côté, je marche beaucoup dans les vosges et dans lesd alpes( tour du queyras, vanoise, cerces, gr5) je crains le MAM? Comennet l'avez vous vécu?
Vous l'avez faite en novembre, c'est bien la meilleure saison? Au fait, j'aimerai bien le faire en mars mais je ne sais pas si je serai prêt car la prépa ça prend du temps en plus de faire la
demande du visa et du passeport. Je n'ai jamais voyagé loin à part l'islande en juin dernier.
P'tite question, la construction de la route à manang vous a dérangé?

Bien cordialement.

Stéphane

Philo 02/11/2012 12:56



Bonjour,


Le tour des Annapurna ne présente pas de difficultés majeures pour une personne habituée à marcher en montagne. Les étapes dépassent rarement les 1000m de dénivelée posiitf et font en moyenne 6h.
Seule l'étape du passage du col du Thorong La est éprouvante (9h de marche, haute altitude, départ nocturne, fort dénivelée négatif 1700m après le passage du col).


L'acclimitation se fait en douceur. Le trek démarre à 900m, et monte tranquilement jusqu'à 5416m (col). La soupe à l'ail servie dans les lodges à partir de 4000m favorise la circulation du sang.
Moi, je prends de l'aspirine à partir de ces altitudes pour favoriser la circulation du sang. Vous pouvezaussi emmener du diamox (uniquement en cas de grosse difficulté).


Les nuits à partir de 4000, laissent des traces. On a généralement une "sale gueule de nauséeux" mais ça finit par passer. Il faut toujours penser à dormir plus bas que là où on est monté. A
l'arrivée aux lodges... mieux vaut continuer à monter 150 où 300 m de dénivelée plus haut (il y a toujours un temple à aller voir un peu plus haut) puis redescendre à la lodge.


La journée d'acclimation à manang permet de bien préparer l'organisme. Attention à partir de là, il fait très froid. Prévoir une bonne doudoune. Les lodges ne sont pas chauffer... Un super duvet
est plus que recommandé. Je me rappelle avoiur pas mal souffert du froid dans l'inaction.


Malgré la multitude de trekkeur qui le foule, ce trek est un vrai bonheur tant au point de vue de la diversité des paysages traversés, que de l'accueil des populations locales ou de la
spiritualité que s'en dégage (drapeaux, moulins à prières, gompas...). Un pur ravissement, vous ne regretterez pas.. Novembre m'a paru être la bonne période.


Le visa s'obtient à l'arrivée à katmandou... Il faut unn passeport valide. Il faut remplir un formulaire à l'arrivée à l'aéroport. la file d'attente est interminable... Il faut faire preuve d'une
grande patience.


Il faut également payer son permis de trek pour efectuer le tour des annapurna.


La construction de la route est un peu génante sur une étape en début de trek, mais elle ne gêne pas outre mesure..


Voilà pour ces quelques infos...


Bonne marche !