Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 16:15

    J05-Chame-Pissang-020J05-Chame-Pissang-035J06-Pissang-Manang-016J08-Manang-Leder-020J10-Thorong Phedi-Muktinath-016

Le tour des Annapurnas est le plus beau trek que j'ai eu l'occasion de parcourir jusqu'à présent.

J'ai été enchanté par la beauté et la diversité de ses paysages : Camaîeu de rizières, champs en terrasses, forêts de connifères, hautes vallées dominées par les sentinelles du toit du monde : la magnifique chaîne des Annapurnas, et paysages plus arides comme le plateau de Jomsom...

J'ai ressenti un dépaysement total lors de la traversée de ses pittoresques villages. J'y ai vu  une myriade de cultures et d'ethnies. J'ai répété si souvent le salut local : "Namaste" et rencontré de nombreux locaux aux visages burinés, si souriants, si accueillants. J''ai apprécié le calme, la convivialité et le confort sommaire des lodges... J'ai pris des douches d'eau glacée et me suis entraîné chaque jour à répéter le geste "Tout schuss" dans le coin toilette.

J'ai été happé par la richesse spirituelle : J'ai vu le vent carresser une ribambelle de drapeaux de prières et disperser dans l'air jusqu'aux cieux, les mantras et les formules sacrées qui y sont imprimés. J'ai contourné de nombreux mur de mani, lu la pierre gravée en sanscrit. J'ai tourné des centaines de moulins à prière, médité très souvent. J'ai monté de nombreuses marches pour atteindre les Gompas. J'y ai été accueilli par des moines avec le thé ou le citron chaud et j'ai reçu maintes bénédictions.

J'ai marché, ennivré par l'altitude, au rythme des "zam zam" (Allez, allez...) et des"Resham Firiri". Udayra Jauki Dadama Vanjyang Resham Firiri... Et j'ai traversé le col en volant comme un coton léger pour rencontrer mon amour. Resham Firiri....J'ai ainsi pu fièrement passé le col du Thorung-la situé à 5416m d'altitude.

Je me suis délecté de Dhal Bat, de momos et de steak de yak. J'ai mangé de la soupe à l'ail pour prévenir et soigner le mal des montagnes. J'ai même consommé de l'Everest en bouteille.

Le soir, j'ai combattu le froid, blotti dans mon duvet, dès lors que le soleil se couhait derrière les montagnes...

Tout le long du chemin, j'ai rencontré des trekkeurs de toute nationalité, avec qui j'ai longuement échangé...

Bref, on ne revient pas indemne d'un voyage au Népal. Le retour fut brutal en terre de France et je me suis fait la promesse que je retournerai très vite en terre népalaise.

 

Données du trek :

Départ : Besi sahar

Arrivée : Jomsom

Distance : près de 200 kms

Altitude min.: 800 m

Altitude max: 5416m

Dénivelée positive : près de 6000m cumulée

 

Albums photos :

Album 1/3 : De Besi sahar à Pissang : Nepal-Annapurnas---Besi-sahar-a-Pissang Nepal-Annapurnas---Besi-sahar-a-Pissang

Album 2/3 : De Pissang à letdar : Nepal---Annapurnas---De-Pissang-a-Leder Nepal---Annapurnas---De-Pissang-a-Leder

Album 3/3 : De Letdar, Thorung à Jomsom : Nepal---Annapurnas---Leder-a-Jomosom Nepal---Annapurnas---Leder-a-Jomosom

 

Visages burinés rencontrées lors du trek : Nepal---Figures-locales Nepal---Figures-locales

 

Villages de montagnes... Quelques prises de vues : Nepal---Villages de montagne Nepal---Villages de montagne

 

Stupas, murs, drapeux, moulins à prière, temples.... Nombreux sont les signes qui poussent à la méditation et  à la spiritualité Bouddhiste : Nepal--- spiritualité Bouddhiste Nepal--- spiritualité Bouddhiste

 

L'hindouisme reste la religion favorite des népalais : Nepal---Hindouisme Nepal---Hindouisme

 

Pokhara : Nepal---Pokhara Nepal---Pokhara

 

 

J01-Besisahar-ngadi-002J02-ngadi-Jagat-011J03-Jagat-Dharapani-005J04-Dharapani-chame-015J05-Chame-Pissang-027

 

 Album 1/3 : De Besi sahar à Pissang : Nepal-Annapurnas---Besi-sahar-a-Pissang Nepal-Annapurnas---Besi-sahar-a-Pissang

 

Jour 1 : Katmandou - Besi sahar - Ngadi  

Près de 7h de route aujourd'hui en mini bus pour parcourir les 180 kms qui séparent Katmandou de Besi sahar (Point de départ du Trek). . Il faut d'abord sortir de Katmandou, et ce n'est pas chose facile ! Une cohorte de véhicules en tout genre : motocyclettes, scooters, rickshaws, voitures déglinguées, camions tatas parés de dessins aux couleurs flamboyantes, tente de se frayer un passage dans le désordre, soulevant sur son passage, des nuages de poussières. Je comprends mieux pourquoi tant de népalais portent des masques ou des foulards.

Ici, c'est le klaxon qui règle la circulation... "Attention, je suis là..." semble crier chaque véhicule dans ce capharnaum saturé de son.

Nous rejoignons enfin la nationale "Highway" qui s'avère plutôt ressembler à une routre départementale parsemée de trous béants. 5 à 6h de rodéo plus tard, nous arrivons à Durme. La route goudronnée se termine ici mais le mini bus poursuit sa route cette fois sur une piste carrossable... Je n'avais encore rien vu...La dernière heure de piste est particulièrement inconfortable et je suis bien heureux d'atteindre enfin Besi Sahar.

Besi Sahar (780 m daltitude) : Une horde d'équipes de trekkeurs de toutes nationalités se prépare ici à attaquer le trek des annapurnas. Je prépare mon sac à dos au près de mon équipe Thamserku Trekking. Notre sirdar donne les dernières recommandations à notre équipe de sept porteurs. Chacun d'entre eux va porter l'équivalent de 40 kilos sur le dos.

Maîté, notre guide népalais nous présente Parès et Angelsé, les deux sherpas qui vont le seconder et accompagner notre groupe tout au long du trek.

C'est parti ! Notre caravane se met en route. Nous laissons les derniers vrombissements des bus tata pour le tumulte régulier et rassurant de la rivière Marsyangdi qui va nous accomagner quasiment jusqu'au Thorung la. Nous rejoignons assez vite le village de Khudi où nous passons aux dessus des eaux bouillonnantes de la rivière en empruntant notre premier grand pont suspendus.

D'ici, nous dit Maïté, nous pouvons apercevoir par temps clair le Manaslu (8163m) et l'Himal Chuli (7893m)... Mais le temps est couvert, la brume qui baigne le paysage a engloutit les montagnes et nous empêche de distinguer ces sommets altiers.

    J01-Besisahar-ngadi-001Nous traversons des champs de rizières où des femmes s'affèrent à la récolte. Nous passons plusieurs villages,  riches en lodges pour atteindre en une petite heure trente de marche notre premier hébegement situé à Ngadi (950m). Un lodge sommaire mais confortable. Je partage la chambrée avec Patrice. Une première douche froide qui annonce la couleur (nous n'aurons pas d'eau chaude durant toute la durée le trek :-)). Un petit thé... Je pars à la découverte des quelques lodges du village avec ma lampe frontale. Je fais la rencontre de Gaël, un français suisse d'un groupe Terre d'aventure situé dans la lodge voisine. Après un bel échange, je rejoins mon groupe pour un très bon repas ponctué par des coupures régulières d'électricité, très courantes au Népal. Mais les locaux gardent le sourire. Des jeunes filles du village ont préparé une petite danse en signe d'accueil.

 

Jour 2 :  Ngadi - Jagat (1310m)

 

Le temps est très couvert aujourd'hui, il pleut même...Nous entâmons les choses sérieuses. Une rude montée jusqu'à Bahundanda (1300m) , la colline des brahmanes. Le paysage accueille de magnifiques espaces de cultures en terrasses. Le riz d'un magnifique jaune doré est prêt à être fauché.

Une petite halte à Bahundanda pour déguster un petit citron chaud et arrivent les premières rencontres avec les enfants puis les adultes locaux. Toujours de merveilleux moments.

Nepal---Figures-locales Nepal---Figures-locales

 

La piste descend alors brusquement sur lili bhir, puis continue à découvert jusqu'à Ghermu (1140m) ou nous déjeunons. Le trek des annapurnas est très fréquenté. De nombreux trekeurs attendent d'être servi. Mais notre sirdar, qui nous devance avec son équipe de porteur, fait bien les choses. A peine arrivée, déjà servis sous l'oeil étonné, voir révolté des autres trekeurs.

J02-ngadi-Jagat-008Le sentier descend alors à Syange (1080m) et passe sur la rive ouest de la Marsyangdi par un pont suspendu. Il monte alors en pente raide à flanc de falaise. Nous croisons de nombreux porteurs.

Sur le bord du chemin, des ouvriers attaquent la pierre à la baramine afin de déposer de la dynamite et poursuivre la piste.

Une trekkeuse du groupe Terre d'aventure qui regarde la scène chute lourdement et glisse de plus de cinq à six mètres de la falaise. Plusieurs guides se jettent à son secours. Plus de peur que de mal !

Nous atteignons le village de Jagat et notre lodge pour la nuit. Le village de Jagat est une moyenne bourgade. J'en fait le tour accompagné de Patrice et de Parès. De jeunes ados jouent leurs roupies aux dés. Le village est bondé de trekkeurs dispersés dans les diverses Guest house bigarrées.

 

Jour 3 : Jagat  - Dharapani (2000m)

J03-Jagat-Dharapani-035Zam zam... Nous suivons d'abord une piste qui grimpe à travers la forêt vers Chamje (1410m). Des sifflements stridents annoncent le passage d'un convoi de mules ornées de ponpons comme pour la parade. Il faut alors se frayer un chemin parmi cette cavalerie surchargée qui bouscule sans ménagement le trekkeur. Ces chassés-croisés avec les mules, parfois sur des sentiers très escarpés, vont se répéter souvent dans la journée et les journées suivantes tout au long du trek. J'en tire une expérience... Mieux vaut s'arrêter, se coller à la paroi rocheuse et laisser passer le cortège.

Un peu plus loin, de chaque côté du sentier, de vertes étendues de canabis poussent comme du chiendent. Les locaux récupèrent les graines pour la cuisine nous précise Maïté.

Nous franchissons encore un pont suspendu. Un embouteillage s'est formé pour laisser passer une file de mules. Nous suivons alors la vallée par un chemin qui grimpe vers Tal (1700m) pour nos premiers vertiges à flanc de coteau. Tal a des allures de bourg du Far West.

Le chemin devient plus escarpé... Taillé dans la roche.. Nous escaladons un escalier de pierre, traversons deux ou trois pont supendus. Nous marchons alors sous une cascade, à moins qu'il ne s'agisse des larmes d'une déesse, émerveillée par la beauté du lieu... Un bel effet brumisateur ! 

Un dernier pont supendu et nous gagnons le village de Dharapani dont l'entrée est marquée par un chörten typique des villages d'influence tibétaine. Notre lodge se trouve au tout début du village.

  

Jour 4 : Dharapani - Chame (2700m)

J04-Dharapani-chame-013 

La brume a progressivement envahit toute la vallée cachant la majesteuse chaîne de montagnes. Le Lamjung Himal (6393m), L'Annapurna II (7939m) et le Manaslu (8163m) devraient être en point de mire mais le ciel n'est que coton.

Après une heure de marche, nous arrivons au village de Bagarchap... Les moulins à prières, les murs de Mani font maintenant leur apparition partout dans les villages. Nous faisons un bout de route avec trois charmantes danoises accompagnées d'un guide et de deux porteurs. Dans le village de Danaque, des enfants font tourner un gigantersque moulin à prières magnifiquement décoré. Je leur offre quelques gâteaux.. La nouvelle a vite fait de se répandre.. Tous les enfants du village rappliquent et se partagent le paquet.

Après Danaque, le sentier monte alors abruptement jusqu'à Timang puis traverse une pinède.Un porteur dévale la pente chargé de quatre énormes poutres. Impressionant !

Nous déjeunons au vllage traditionnel de  Thanchok... Accompagné de Christian, Je prends un peu d'avance sur le reste de mon groupe, et rejoint le groupe Terre d'aventure où je retrouve Gaël, accompagné de sa femme Myriam et d'Aurélie. Je prends des nouvelles de leur compagne de route qui a lourdement chutée il y a deux jours et nous partageons nos ressentis sur ce début de trek. Encore de précieux échanges.

J'attends un long moment le reste du groupe pour passer le check post avec le permis de trek et atteindre le grand village

de Chame, chef lieu du district de Manang. Notre lodge se trouve tout au bout du village en face d'un très beau pont suspendu.

Myriam et Gaël, que j'ai croisé plus haut dans le village, me proposent de les accompagner à la source chaude. A cet endroit, fracassante, la rivière Marsyangdi bouillonne dans un dédale de roches. Nous terminons la soirée en flânant dans les nombreuses boutiques du village. Je dégôte un bonnet qui sera fort utile pour les journées suivantes du trek.

 

Jour 5 : Chame - Pisang (3200m)

J05-Chame-Pissang-0275h45... Le réveil offre un spectacle époustoufflant annonciateur d'une journée enchanteresse. Le temps est découvert, on aperçoit le sommet enneigé du Manaslu... Au loin, se dessine la chaîne des Annapurnas qui pointe ses plus hauts sommets.

Nous passons à gauche d'un mur de mani comme le font les bouddhistes et quittons Chame... Le sentier traverse alors une épaisse forêt, dans une vallée étroite et encaissée, dominée par des falaises impressionnantes. Le sentier continue de monter vers Dikhur Pokhari. Je fais la connaissance de quatre trekkeuses allemandes, amatrices de photos. Je leur vante les bienfaits de mon harnais trekking qui m'évite bien des douleurs dans le cou. Elles sonst séduites par l'ingéniosité du harnais. Nous faisons un bout de chemin ensemble.

Nous gagnons finalement assez vite le village de Pissang. Il est encore tôt. Nous montons jusqu'à Upper pissang (le vieux village) pour aller admirer un édifice constitué de 152 moulins à prières.... Après une ascension de 200 m de dénivelée, nous atteignons le monastère bouddhiste... Le groupe d'Allemande est avec nous. Des moines nous offrent le citron chaud. La vue est magnifique... Les drapeaux de prières représentant les cinq éléments jaune (la terre), vert (le vent), rouge (le feu), blanc (l'eau), bleu (le ciel, l'univers) recouverts de mantras volent au vent et répandent dans l'air les paroles sacrées.

Fasciné par la spiritalité qui émane de ce lieu, Je promets d'y revenir le lendemain à l'Aube... Ce que je fais dès 5h30, je suis accueillis au sommet à 6h du mat par un moine qui m'offre le thé... Je profite avec un acolyte américain, passionné, lui aussi de photos, du levé du soleil sur Pissang.

 

J06-Pissang-Manang-030J07-Manang-004J07-Manang-014J07-Manang-023J08-Manang-Leder-021

 

 

Album 2/3 : De Pissang à Ledar  :Nepal---Annapurnas---De-Pissang-a-Leder Nepal---Annapurnas---De-Pissang-a-Leder

 

Jour 6 : Pisang - Manang (3540m)

J06-Pissang-Manang-036Maité nous a vanté cette journée comme l'une des plus longues et des plus belles du parcours et il n'a pas menti. Cette longue étape va tenir toutes ses promesses. Un panorama somptueux, exceptionnel tout au long de la journée : l'énorme barrière glaciaire des versants nord des Annapurnas IV, II, III, Gangapurna et Tarke Gyanks. Magique !

Nous prenons l'itinéraire Nord via Ghyary. Le sentier monte très vite en pente raide. Je suis en grande forme et j'avale la pente à grandes enjambées, accompagné de Dominique. Nous progressons rapidement comme dynamisé par le paysage somptueux... Annapurna Four, Annapuran Two, Annapurna Three, les mots résonnent dans nos têtes et dans nos coeurs.. et c'est au rythme des Resham Firiri que nous progressons comme un coton léger en doublant de nombreux groupes de trekkeurs dont certains sont à l'agonie.

Nous rencontrons nos premiers yaks en bord de sentier. Je m'approche pour prendre une photo tandis qu'un guide me met en garde. Attention, les yaks se mettent souvent à charger le trekkeur. L'une des bestioles qui nous barre maintenant le chemin, n'a en effet,  pas l'air commode.  Nous atteignons Ghyaru près de 3/4 d'heure avant les derniers de notre groupe. Je profite de ce temps d'attente pour effectuer de belles prises de vue du paysage. Je bouge pour ne pas trop me refroidir.

Un petit citron chaud partagé avec le groupe et nous continuons la route sur ce magnifique sentier balcon des Annapurnas. Nous déjeunons à Ngawal en intérieur. Il commence à faire très froid... Nous traversons le village de Mungji puis la piste atteint le pittoresque village de Bragha. Nous effectuons un détour par son non moins pittoresque gompa : Un monastère bouddhiste très différent de celui de Pissang. C'est littéralement épuisé par cette longue journée que nous atteignons notre lodge située à Manang.

 

Jour 7 : Manang (3540m) - Praken Gompa (3960m)

 

J07-Manang-025Journée d'acclimatation à Manang. Dans les rues poussiéreuses, de nombreux trekkeurs désouevrés, emmitouflés dans leurs doudounes, errent mains dans les poches et bonnets vissés juqu'au yeux en attendant la mobilisation de leurs globles rouges. Les jambes habituées à leur 7 ou 8 heures de marche quotidiennes, ont un peu de mal a acceptées cette rupture de rythme et tournicotent le long des murs de pierres sèches. De grands panneaux invitent à rentrer dans des salles de projection où des sièges, recouverts de peau de yaks, sont disposés devant un écran qui diffuse aux candidats au col des joyaux cinématographiques tel qu'Into the wild ou Seven years in Tibet...

Nous partons pour une balade d'acclimatation à l'altitude afin de minimiser le risque de mal des montagnes. Nous grimpons jusqu'à 4000m en rejoignant le gompa de Praken. Là haut, un moine de 95 ans nous offre sa bénédiction et incante des prières afin que nous franchissions le col de Thorung La dans de bonnes conditions.

 

Jour 8 : Manang (3540m) - Letdar (4200m)

J08-Manang-Leder-024Les choses sérieuses commencent. Il faut faire ses adieux aux eaux perses de la Marsyangdi et s'engoufrer dans la vallée de la Jarsang Khola.. 2000m de dénivelée nous séparent encore du col.

Nous acceuillons à partir de maintenant un nouveau sherpa et une mule qui porte notre caisson hyperbare en cas de nécéssité.

La piste monte maintenant régulièrement. La végétation plus rase, se raréfie au fur et à mesure que l'on approche Yak Kharkhka (4020m) puis de letdar (4230m). Nous stoppons ici pour la nuit. Par souci d'acclimatation, nous montons 150 à 200m de dénivelée sur une colline au dessus de notre lodge. Il fait très froid. Le soleil se cache derrnière la montagne dès 16h et le froid glacial fait alors son apparition. Pas de chauffage dans la pièce commune... Nous dégustons l'incontournable soupe à l'ail pour prévenir du mal des montagnes. Maîté nous fait une petite démonstration avec le caisson hyperbare. J'ai vraiment trop froid. Je n'ai qu'une envie, rejoindre au plus vite mon duvet et ne plus en bouger.

1h du mat, je me lève avec un sérieux mal de crâne. Je dois aller aux toilettes. Je dois faire un effort violent pour sortir de mon nid douillet, remettre mes pompes et me confronter au froid glacial de la nuit. Il gèle. Mon coeur palpite à grande vitesse.

 

J09-Leder-Thorong Phedi-059 J09-Leder-Thorong Phedi-075J09-Leder-Thorong Phedi-080J10-Thorong Phedi-Muktinath-018J10-Thorong Phedi-Muktinath-033

 

Album 3/3 DeLetdar à Jomsom : Nepal---Annapurnas---Leder-a-Jomosom Nepal---Annapurnas---Leder-a-Jomosom

 

Jour 9 : Letdar (4200m) - Thorung Phedi (4500m)

J09-Leder-Thorong Phedi-075La nuit à 4200m a laissé des traces....Je contemple ma gueule dans un petit bout de glace... Une sale gueule de nauséeux. .

Je ne suis pas seul dans ce cas..Ici, ca dégueule visages étourdis...Les organismes souffrent. Tout le monde a la tête dans le sac ce matin.

Certains voudraient même être au niveau de la mer, le cul dans les vagues et l'écume.

Le  passage du col occupe toutes les conversations, et voilà que surgissent les appréhensions, les doutes...

Je réalise d'un seul coup que nous avons contourné notre dernier mani hier... Il n'y a plus de village désormais jusqu'au col, que des pentes bouclées d'argousiers et de bouleaux nains, des prairies alpines, de sombres ravins où des torrents glacés viennent faire des vocalises.

Maîté a tranché.... Plusieurs personnes du groupe présentent des signes inquiétants. Inutile de courir après le mal des montagnes.L'étape sera très courte. Il préfère que nous passions la nuit à Thorong Phedi (4500m) plutôt qu'au High camp (4800)

L'étape est effectivement courte mais de toute beauté.

Nous laissons les derniers troupeaux de yaks, traversons un dernier pont suspendu face au Chulu West. Nous marchons désormais dans un paysage de haute montagne. La végétation a quasiment disparue. L'air est froid, le vent glacial souffle fort par endroit.

Nous franchissons une zone d'éboulis particulièrement dangereusese juste avant de rejoindre Thorung Phedi... Par intermittence, des grosses pierres dévalent les pentes à notre gauche.. Ouf, plus de peur que de mal. Nous atteignons Thorung Phedi vers midi.

 

Jour 10: Thorung Phedi (4500m) - Thorung La (5416m) - Muktinath (3700m)

3h du matin.. C'est le jour J : le point d'orgue du trek : le passage du col deu Thorong La. La journée la plus longue du trek (8 à 9h de marche) L'objectif est d'atteindre le col en début de matinée pour rejoindre Muktinath en tout début d'après midi. Plus tard, le vent quotidien très violent rend la progression très pénible.

Mal réveillé et pas lavé, le coeur au bord des lèvres, frissonnant dans la nuit froide, la lampe frontale fixée sur le bonnet... Toute l'équipe est là... Maîté examine l'état des troupes et décide : Monique qui a de fortes palpitations fera l'ascension à dos de mule.

J10-Thorong Phedi-Muktinath-018Pour les autres, commence alors la rude ascension. Notre lente procession se met en marche, très vite suivie par d'autres groupes de trekkeurs. On titube sur le sentier en repérant le sol au faisceau de nos lampes. La nuit est belle, immense et calme. Les silhouettes des montagnes grandissent peu à peu. Un balet de loupiotes illumine le ciel... Les lampes frontales se mêlent aux étoiles et dansent au rythme de nos pas.  2h, 3h de marche... Le levé du soleil illumine bientôt la montagne et ses versants enneigés... J'accélère le pas, saoulé d'endorphines, ces délicieuses drogues endogènes...J'approche petit à petit de l'extase... Une pointe d'essouflement... Mais le col est à vue...  Nous atteignons après 4h30 d'ascension. Une horde de trekkeurs joyeux se congratulent et entament ici ou là des danses et des cris de victoire. Lha Gyalo !  Les déclencheurs d'appareils photos crépitent.... Instants de pure émotion... Magique ! Je tiens la pose avec Patrice et l'une de trekkeuse allemande qui nous a rejoint pour l'occasion, puis avec Parès....

Mais il faut vite se reconcentrer sur l'étape qui est loin d'être terminée. Nous devons maintenant redescendre sur Muktinath. Une descente abrupte de 1700m de dénivelée... Une descente qui semble sans fin. Nous pénétrons dans le district du Mustang, l'ancien et mythique royaume de Lo. Une belle journée, particulièrement éprouvante...

 

 

Jour 11: Muktinath (3700m)  - Jomsom (2795m)

 

J11-Muktinath-Jomosom-015Le paysage a littéralement changé... Il est désormais totalement minéral, transhimalayen désertique jusqu'à Jharkhot (3500m). J'ai rejoint le groupe de terre d'av dans la descente. Je marche près d'une heure avec Myriam. J'improvise un petit cours sur l'imagerie numérique pour répondre à ses multiples questions.

Je retrouve mon groupe sur la large  piste un peu avant Khingar... Nous plongeons alors vers le village médiéval de Kagbeni (2840m). Nous parcourons ses charmantes ruelles.

Après le repas, nous gagnons la rivière Kali Gandaki que nous suivons jusqu'à Jomsom. Le fond de la vallée, large et pierreux, est balayé par un vent violent que nous fait face. Le port des lunettes et d'un maque ou d'un foulard est plus que recommandé... La progression est très pénible jusqu'à Jomsom.

 

 

 

Jour 12:  Jomsom (2795m) - Katmandou

 Retour via un Dornier 228, un petit bimoteur de 15 places de la compagnie Tara air jusqu'à Pokhara.... Une petite visite de Pokhara et le retour vers Katmandou via Yéti airlines

 

Lien Album photos pokhara :

  Nepal---Pokhara Nepal---Pokhara

 

Népal-Pokhara-012

Partager cet article

Repost 0

commentaires

rai 13/05/2016 10:35

Tres belle blog